La pédagogie de l’examen pratique

En l’espace de quelques années seulement, la formation à la conduite a fait l’objet de nombreuses évolutions tant au niveau théorique qu’au niveau pratique. En plus des changements apportés aux modalités de passage des épreuves, la pédagogie de l’examen pratique en elle-même a été repensée afin de coller au plus près à la réalité à laquelle seront confrontés les futurs conducteurs durant leurs trajets.

Jeune conducteur débutant son apprentissage de la conduite

Quels dispositifs accompagnent l’apprentissage pratique de la conduite  ?

Pour accompagner la montée en compétences des candidats au permis de conduire, trois principaux types de formation à la conduite sont accessibles. Chacune de ces options permet d’apprendre les notions essentielles issues du Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne et de suivre l’évolution de l’acquisition des compétences à l’aide du livret d’apprentissage. Désormais, tous les aspects pédagogiques sont gérés de manière uniforme par toutes les auto-écoles. De fait, en cas de transfert de son dossier, un candidat au permis de conduire pourra plus aisément reprendre le cours de son apprentissage.

Les différents types de formation à l’examen pratique

À présent, il est possible pour chaque candidat de choisir entre différentes catégories de formation à la conduite :

Dans tous les cas, les leçons prodiguées par un enseignant de la conduite sont basées sur le même socle pédagogique afin que le niveau de compétences de tous les candidats soit homogène lors de chaque session d’examen pratique. De manière générale, il n’est pas possible pour un inspecteur du permis de conduire de différencier un candidat ayant suivant une formation classique d’un candidat ayant opté pour la conduite accompagnée ou supervisée.

Macaron indiquant que le conducteur suit le programme de conduite accompagnée

Le REMC

Ce dispositif d’accompagnement à l’apprentissage pratique de la conduite est en fait un programme de formation de référence qui a été mis en place par les pouvoirs publics. Depuis sa mise en place, par l’intermédiaire de l’arrêté du 13 mai 2013, le REMC est réservé aux professionnels de la conduite. Néanmoins, de très nombreuses auto-écoles ne le considèrent pas comme un programme, mais plutôt comme un guide des bonnes pratiques à suivre pour chaque enseignant afin de développer et d’adapter sa méthode d’enseignement.

Le livret d’apprentissage

Comment suivre l’évolution de chaque candidat tout en évaluant la pédagogie de l’examen pratique ? C’est sans doute cette réflexion qui a donné naissance au livret d’apprentissage. Ce dispositif papier permet aux moniteurs de suivre les points d’avancement avec leurs apprentis après chaque leçon. Ainsi, les notions et les compétences acquises ainsi que les axes d’améliorer sont établis au fur et à mesure. D’ailleurs, cela contribue à la réussite des candidats lors de l’examen pratique puisqu’ils ne présentent l’épreuve qu’après avoir atteint le niveau attendu.

Avant même qu’ils ne s’inscrivent au permis de conduire, les futurs conducteurs peuvent participer à des stages d’initiations à la sécurité routière. Tout au long de l’année 2018, la Sécurité routière va proposer aux adolescents d’essayer la piste d’éducation routière CRS/Attitude Prévention. Celle-ci a été spécialement conçue pour réaliser des sessions d’initiation aux spécificités de la conduite d’un deux-roues. L’objectif est avant tout pédagogique puisqu’il doit permettre à la douzaine de moniteurs qui animeront les stages de rappeler les règles de base d’une conduite en toute sécurité d’un cyclomoteur à l’une catégorie d’usagers les plus touchés par la mortalité routière : les moins de 25 ans.

Nos villes couvertes par la conduite :

Découvrez nos offres dans votre département

Il suffit de créer un compte Ornikar gratuitement.

J’ai déjà un compte

La pédagogie de l’examen pratique : Envie dʼen savoir plus ?

Nos articles du permis de conduire