Le stationnement en bataille

Qu’il s’agisse d’une manœuvre imposée par l’inspecteur le jour de l’examen du permis de conduire, ou tout simplement de stationner son véhicule dans un emplacement disponible, le stationnement comprend quelques subtilités. Heureusement, ces notions font parties des éléments pédagogiques essentiels abordés durant les leçons de conduite. Une fois que le concept de stationnement en bataille est compris, les conducteurs devront respecter un processus en plusieurs étapes pour le réussir. D’où l’importance de réaliser des contrôles visuels réguliers, à la bonne maîtrise de la vitesse du véhicule en passant par le respect des règles de stationnement.

Stationnement en bataille

Qu’est-ce qu’un stationnement en bataille et comment le réussir ?

Le stationnement en bataille fait partie des 7 manœuvres qu’il faudra obligatoirement maîtriser avant de passer l’épreuve pratique du permis B. Contrairement aux 2 autres manœuvres de stationnement, pour se garer en bataille, le conducteur devra positionner son véhicule à 90 degrés de la chaussée pour l’insérer dans un emplacement de parking. Aussi, pour réussir son stationnement en bataille, il devra porter son attention sur les mouvements des autres usagers, mais également tout autour de son véhicule. Ensuite, c’est sa maîtrise de l’allure et le respect des règles de stationnement, qui lui permettront de mener à bien sa manœuvre sans heurter d’obstacles ou commettre une infraction.

🚦 Consultez la définition complète du stationnement en bataille 🚦

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Réaliser des contrôles visuels réguliers

Une fois son clignotant activé, pour indiquer son intention aux autres usagers, le conducteur devra s’assurer qu’il dispose de la marge de manœuvre nécessaire pour changer l’angle de braquage de son véhicule. Tout au long de sa manœuvre, il devra réaliser différents contrôles visuels tout en restant attentif à son environnement de conduite, mais également céder le passage aux autres usagers, car il ne disposera pas de la priorité. Enfin, il faudra s’assurer que le véhicule est bien positionné, avant d’enclencher le frein à main, afin qu’il ne dépasse pas sur la chaussée ou sur un autre emplacement.

Bien maîtriser l’allure de son véhicule

Quoi qu’il en soit, une manœuvre de stationnement doit s’effectuer au point de patinage, si possible à allure réduite, voire même très lente. Cela permet au conducteur de garder la maîtrise de l’allure de son véhicule, pour qu’il soit bien aligné, afin de ne pas se diriger trop vite vers la droite ou vers la gauche. Même si cela n’est pas recommandé, il est toujours possible d’ajuster un peu sa position, mais de par sa simplicité de réalisation, le stationnement en bataille est souvent jugé très sévèrement par les inspecteurs du permis.

Stationnement en bataille sur un parking

Stationner uniquement dans le sens de circulation

En France, l’article R417-1 Code de la route indique qu’il est interdit de stationner en contresens de la circulation. Aussi, dans certaines rues en sens unique, le stationnement en bataille devra être effectué, en marche arrière ou en marche avant, sur la gauche. Le conducteur devra faire preuve de vigilance avant de s’emparer d’un emplacement de stationnement disponible, même si cela fait plusieurs minutes qu’il en cherche un en vain.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Il existe une très bonne méthode pour réussir à tous les coups un stationnement en bataille  : s’entraîner régulièrement à réaliser cette manœuvre, en avant ou en arrière, pour garer son véhicule. Cela permet non seulement de réduire l’appréhension lorsqu’il sera nécessairement obligatoire de se stationner en bataille, mais également d’apprendre à mieux gérer le gabarit d’un véhicule pour bien le positionner par rapport aux deux lignes tracées au sol.

Nos villes couvertes par la conduite :