Les aménagements et les équipements relatifs au stationnement

En France, ainsi que dans la plupart des pays Européens, les places de stationnement, qu’elles soient gratuites ou payantes, sont extrêmement réglementées. Heureusement, il s’agit de règles et d’aménagements dont les modalités d’usage sont les mêmes sur tout l’hexagone. Des horodateurs aux disques de stationnement, en passant par les emplacements dits « dépose minute » et le forfait post-stationnement, de nombreuses contraintes régissent le stationnement sur les emplacements publics. Dans tous les cas, l’objectif demeure le même : permettre la mise en place un roulement afin que le plus grand nombre de conducteurs puisse profiter des emplacements de stationnement.

Panneau annonçant un dépose minute

Quels sont les règles et les aménagements liés au stationnement ?

Généralement, c’est la durée pendant laquelle le véhicule sera stationné ainsi que la zone dans laquelle l’ensemble se trouve qui permettent de déterminer le montant des droits de stationnement dont il faudra s’acquitter à l’aide d’un horodateur. Ensuite, pour pouvoir se garer sur certains emplacements de parking, il est nécessaire d’utiliser un disque de stationnement. Enfin, à proximité des établissements scolaires, des gares ou encore des aéroports, il n’est pas rare de trouver des emplacements réservés aux courts arrêts : les déposes minute. Depuis le 1er janvier 2018, les PV qui sanctionnaient auparavant les infractions de stationnement ont disparu au profit du forfait post-stationnement.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Les horodateurs

Les emplacements de stationnement payant sont systématiquement associés à des horodateurs. Leur fonctionnement permet de déterminer le montant du ticket de stationnement à acheter en fonction de la durée pendant laquelle la place sera occupée. Sur les derniers modèles d’horodateur, le conducteur doit également entrer le numéro d’immatriculation de son véhicule. Ensuite, les agents de surveillance de la voie publique n’ont plus qu’à vérifier l’heure de fin indiquée sur leur terminal après avoir flashé une plaque d’immatriculation. Il est également possible d’avoir recours à l’achat d’un ticket dématérialisé à l’aide d’un smartphone.

Horodateur devant un parking payant

Le disque de stationnement

Même s’il est voué à disparaître, le disque de stationnement est encore utilisé pour gérer la durée de stationnement des véhicules dans les zones bleues. Les conducteurs sont avertis de leur présence grâce à l’implantation des panneaux de signalisation, qui indiquent en premier lieu l’entrée puis en second lieu la sortie de « zones de stationnement gratuit contrôlées par disque ». Certaines stations-service distribuent gratuitement des disques de stationnement cartonnés qui pourront aisément être laissés dans la boîte à gants d’une automobile.

🚦 Consultez la définition complète du disque de stationnement 🚦

Pictogramme de disque de stationnement

Les "dépose minute"

Pour éviter les stationnements en double file, ainsi que les arrêts intempestifs en plein milieu de la chaussée, certaines zones urbaines disposent de places réservées aux arrêts de courte durée. De manière générale, les déposes minutes sont implantées à proximité des gares routières ou ferroviaires. Même si les conducteurs ne peuvent pas y stationner leur véhicule, il leur est possible de faire descendre leurs passagers en toute sécurité, mais également de sortir les éventuels bagages qui se trouvent dans leur coffre sans entraver la circulation des autres usagers.

Marquage au sol de dépose minute

Le forfait post-stationnement

C’est en application de la loi MAPTAM de 2014 sur les métropoles que le forfait post-stationnement a vu le jour. Depuis son entrée en vigueur en début d’année 2018, il permet de sanctionner les infractions relatives au stationnement en lieu et place des amendes relatives aux procès-verbaux qui étaient dressés par les agents de police chargés de la surveillance de la voirie (ASVP).

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

De plus en plus de municipalités optent pour l’implantation des zones de stationnement temporaire à proximité des rues commerçantes afin d’offrir une solution aux usagers souhaitant stationner leur véhicule pour une durée limitée. Généralement, ces places sont indiquées par plusieurs éléments de signalisation, dont un pylône intégrant un compteur, qui indique la durée de stationnement à respecter. Une fois que celle-ci est dépassée, les conducteurs s’exposent aux mêmes sanctions que celles prévues pour ne pas s’être acquittés du montant d’un ticket de stationnement payant.

Nos villes couvertes par la conduite :