Pourquoi est-ce qu’une voiture cale ?

Démarrer son véhicule peut parfois s’avérer compliqué dans certaines situations, comme au niveau des intersections ou lors des démarrages en côte. C’est dans ce type de situation que les jeunes conducteurs se présentant au permis de conduire peuvent se mettre à paniquer et à commettre des erreurs, notamment lorsqu'ils ont peur de faire caler leur véhicule le jour de l’examen. Mais pourquoi est-ce qu’un véhicule cale ? Et comment l’éviter ? Les véhicules calent lorsque les usagers n'appuient pas suffisamment longtemps sur l'embrayage au moment de l'accélération pour impulser la vitesse adéquate au moteur. Pour éviter de caler, il suffit d'atteindre le point de patinage et de ne pas se précipiter.

AU SOMMAIRE :

Un schéma montrant comment embrayer et débrayer.

Qu’est-ce que caler ?

On dit d’un véhicule à moteur qu’il cale lorsqu’il s’arrête brusquement alors qu’il aurait dû reprendre sa route normalement après un démarrage. L’usager doit alors repasser son levier de vitesses au point mort et doit relancer le moteur de son automobile s’il souhaite pouvoir démarrer correctement son véhicule.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Pourquoi est-ce que les voitures calent ?

Si les véhicules calent à une intersection ou au démarrage en général, c’est parce que les usagers de la route lâchent l'embrayage trop tôt et que, comme raccordement entre le moteur et la boîte de vitesses n'est pas complet, la vélocité qui est transmise aux roues n’est pas suffisante pour permettre de déplacer la masse totale de leur véhicule. Lorsqu’un conducteur est à l’arrêt au niveau d’une intersection, il doit quitter le point mort et doit appuyer du pied gauche sur la pédale d’embrayage. Une fois cela fait, l’usager peut enclencher la première vitesse et peut commencer à appuyer sur la pédale d’accélérateur pour atteindre un nombre de tours par minute suffisant pour faire avancer le véhicule, qui est toujours à l’arrêt. L’usager doit alors relâcher progressivement la pression de son pied sur la pédale d’embrayage pour atteindre le point de patinage.

🚦 Consultez la définition complète d’embrayer 🚦

C’est à ce moment qu'apparaît le risque de caler. En effet, il faut laisser au moteur un certain temps pour qu’il puisse transmettre aux roues motrices assez de vitesse pour assurer la locomotion du véhicule. Si l’usager relâche la pédale d’embrayage avant que l’arbre de sortie ait reçu assez de vitesse, celui-ci ne peut plus tourner car il n’a pas assez de puissance pour entraîner les roues. Le moteur s’arrête alors automatiquement et doit être relancé pour permettre à l’usager de repartir.

Le fait de caler régulièrement peut également signifier que le moteur n’est pas en bon état et qu’une révision doit être programmée pour permettre de déceler précisément d’où vient le problème.

Conductrice demarrant son automobile

Comment éviter de caler ?

Pour éviter de caler lorsqu’ils sortent d’une intersection ou qu’ils prennent simplement leur véhicule, les automobilistes doivent tout simplement faire preuve de patience. En effet, pour que le moteur insuffle assez de puissance aux roues pour leur permettre de faire bouger le véhicule, il suffit de maintenir la pédale d’embrayage assez longtemps au point de patinage, jusqu’à ce que l'automobile se mette à avancer. Ce n’est qu’à ce moment précis que le conducteur pourra relâcher, toujours progressivement, la pression de son pied gauche sur l’embrayage, tout en appuyant sur la pédale d’accélération.

🚦 Consultez la définition complète de l’embrayage 🚦

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Caler peut arriver à tous les usagers de la route, qu’ils soient de jeunes conducteurs ou qu’ils soient expérimentés. Si les apprentis conducteurs calent plus souvent, c'est généralement parce qu’ils ne sont pas encore assez habitués au fonctionnement des boîtes de vitesses manuelles et qu’ils veulent embrayer trop rapidement aux intersections.

Nos villes couvertes par la conduite :