Le comportement de conduite des véhicules tractant une remorque ou une caravane

Si les usagers de la route ont généralement l’habitude de conduire avec leur automobile, tous ne savent pas à quel point un attelage composé d’une remorque ou d’une caravane peut impacter le comportement de conduite de leur véhicule. Pourtant, les modifications des comportements de conduite d’un véhicule chargé de la sorte sont parfaitement logiques, puisque l’attelage rajoute du poids et de la longueur auxquels les usagers doivent s’habituer, notamment lors des freinages, des virages ou lorsqu’ils subissent des vents latéraux, au risque de subir une perte de contrôle pouvant aller jusqu'à la mise en lacet de leur attelage.

Automobiles circulant le long d'une route de campagne en tirant des remorques

Un comportement de conduite du véhicule différent lorsque l’on tracte une remorque ou une caravane

Lorsqu’un automobiliste conduit son véhicule alors qu’il doit tracter une remorque ou une caravane, le comportement de conduite de l’automobile change par rapport aux fois où l’automobile ne tire aucun attelage. En effet, le poids d’une remorque ou d’une caravane (qu’elles soient pleines ou vides), mais aussi sa longueur qui vient s’ajouter à celle du véhicule et ses roues supplémentaires influent notamment sur le freinage, dans les virages ainsi que face au vent.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Freiner en tractant une caravane ou une remorque

Le poids qu’ajoutent les caravanes et les remorques qui sont attelées à des véhicules en marche se fait particulièrement ressentir à chaque fois que les usagers souhaitent freiner. En effet, lorsque le conducteur d’un véhicule transportant un attelage freine, le poids de la caravane ou la remorque continue de pousser le véhicule vers l’avant, ce qui a pour conséquence de contrarier le freinage, rallongeant ainsi la distance d’arrêt. Les usagers tractant une caravane ou une remorque doivent donc respecter des distances de sécurité plus importantes. Ainsi, si l’ensemble comprenant l’automobile et la caravane dépasse les 7 mètres, les usagers circulant sur une autoroute devront laisser un intervalle de sécurité de 50 mètres avec le véhicule qui les précède.

Tourner en tractant une caravane ou une remorque

Il est également très délicat de tourner lorsque l’on tracte une remorque ou une caravane. En effet, les véhicules tractés n’ont pas du tout la même tenue de route que l’automobile qui les tracte à cause de leur poids, de leur hauteur ainsi que de la position de leurs roues. Les usagers doivent donc faire bien attention de prendre les virages à une allure plus réduite qu’ils ne le feraient au volant de leur automobile seule, afin que le véhicule tracté puisse suivre correctement l’angle emprunté par l’automobile.

Automobile tractant une remorque bagagiere devant une plage

Circuler avec une remorque par temps de grand vent

Enfin, les remorque et les caravanes, et notamment les plus hautes, sont extrêmement sensibles lorsqu’elles sont soumises à de forts vents latéraux. Les automobilistes doivent donc être tout particulièrement prudents lorsqu’ils circulent dans des sections de routes particulièrement exposées aux vents latéraux, mais aussi dans les croisements ou dans le cadre du dépassement d’un poids lourd.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Cas particulier : la “mise en lacet” des remorques et des caravanes

La mise en lacet peut facilement être considérée comme la bête noire de tous les usagers qui sont amenés à conduire un attelage comprenant une caravane ou une remorque. Lorsqu’elle se met en lacet, la remorque réalise un mouvement d'oscillation d’un côté puis de l’autre du véhicule, qui aura tendance à s’amplifier si l’usager ne fait rien pour l’arrêter. Pour mettre fin au va-et-vient de la remorque, le conducteur doit ralentir progressivement afin de la stabiliser Une fois que la remorque sera de nouveau dans l’axe, l’usager pourra accélérer de nouveau jusqu’à sa vitesse de croisière.

La mise en lacet de la remorque peut être causée par une mauvaise pression des pneumatiques, une hauteur de l’attelage non conforme, ou encore un chargement mal réparti, et peut survenir après différentes actions, comme :

  • lorsque le véhicule roule trop rapidement
  • dans un virage trop long
  • dans une descente
  • après le croisement ou le dépassement d’un poids lourd
  • lorsque la charge se déplace dans le véhicule tracté

Les conducteurs inexpérimentés dont la remorque subirait une mise en lacet pourraient être tentés de contrebalancer le mouvement de l’attelage en utilisant leur volant. Ce comportement n’arrangera en rien la situation, et risquera même de l’aggraver, conduisant ainsi à une perte de contrôle du véhicule. Pour avoir une chance de remettre leur remorque dans l’axe de circulation, les usagers doivent donc garder leur volant le plus droit possible, et doivent freiner doucement afin que la remorque reprenne sa position initiale.

Nos villes couvertes par la conduite :