À partir de quel âge peut-on suivre la formation en conduite supervisée ?

Depuis le 2 mai 2022, les candidats à l’examen du permis de conduire formés grâce au réseau d’enseignants de la conduite d’Ornikar peuvent réaliser une partie de leur apprentissage par le biais de la conduite supervisée

Vous souhaitez poursuivre votre formation grâce à la conduite supervisée ? Alors n’hésitez pas à aborder cette possibilité avec votre enseignant de la conduite partenaire d’Ornikar.

Pour pouvoir démarrer une formation en conduite supervisée, le candidat comme l’accompagnateur doivent respecter un certain nombre de règles. Et parmi l’ensemble des règles qu’ils doivent suivre, certaines sont directement liées à l’âge minimum ou maximum que les apprentis conducteurs comme les superviseurs doivent atteindre avant de pouvoir débuter la conduite supervisée qui permettra aux apprentis de décrocher leur permis de conduire.

AU SOMMAIRE :

Candidate suivant la conduite supervisee en souriant

Les limitations d’âge pour un candidat suivant la conduite supervisée

Comme pour tous les autres types de formations permettant à un jeune usager d’apprendre à conduire un véhicule, les candidats souhaitant débuter la conduite supervisée doivent obligatoirement respecter certaines règles associées au fait de savoir s’ils sont suffisamment vieux ou non pour remplir cette mission.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Limites minimum pour le candidat

Contrairement à la conduite accompagnée, ou AAC, qui est accessible aux candidats dès 15 ans qui ont reçu leur attestation de fin de formation initiale remise par leur auto-école, les apprentis conducteurs souhaitant débuter leur formation en conduite supervisée doivent obligatoirement être âgés d’au moins 18 ans pour pouvoir circuler sous la surveillance d’un accompagnateur.

Jeune conductrice suivant la formation en conduite supervisee

Limites maximum pour le candidat

S’ils doivent impérativement atteindre leur majorité pour pouvoir débuter la formation en conduite supervisée, les candidats souhaitant poursuivre ce type d’apprentissage de la conduite n’ont ensuite aucune limite d’âge maximum après laquelle ils ne pourraient plus débuter ou poursuivre leur apprentissage.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les limitations d’âge pour les accompagnateurs dispensant la formation en conduite supervisée

Comme pour les apprentis conducteurs faisant le choix de réaliser une partie de leur apprentissage par le biais de la conduite supervisée, les superviseurs sont également soumis à certaines limites d’âge, principalement liées au nombre d’années à partir duquel la loi permet à un usager de la route de remplir cette mission.

Superviseur formant un candidate majeur

Limites minimum pour l’accompagnateur

Si la loi ne mentionne pas directement une limite d’âge minimum permettant aux accompagnateurs de former des apprentis conducteurs par le biais de la conduite supervisée, l’article R211-5-1 du Code de la route stipule que l’usager supervisant l’apprentissage du candidat doit posséder son permis de conduire depuis au moins cinq années sans aucune interruption. Cela signifie donc de facto que le superviseur doit avoir au moins 23 ans, puisque le jeune conducteur ayant obtenu son examen pratique avant leur majorité doit attendre le jour de ses 18 ans avant de recevoir son permis de conduire.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Limites maximum pour les superviseurs

Si les superviseurs guidant les aspirants conducteurs durant leur apprentissage de la conduite d’un véhicule motorisé doivent respecter un nombre d’années minimal pour pouvoir dispenser cette formation, ils ne sont soumis à aucune limite maximum susceptible de leur interdire de former des aspirants conducteurs.