Les gyropodes et le Code de la route

Les gyropodes, au même titre que les trottinettes et les hoverboards, font partie des nouveaux moyens de locomotions plébiscités par les Français. Pourtant, quelques zones d’ombre subsistent lorsque l’on aborde les gyropodes et le Code de la route.

Tout savoir sur les gyropodes

Le gyropode est une nouvelle forme de véhicule électrique qui permet de transporter un seul usager. Celui-ci tire son nom du système de stabilisation gyroscopique, qui l’équipe et qui permet de le stabiliser, et ainsi d’éviter les chutes.

Les premières versions étaient dotées d’une plateforme associée à une paire de roues sur laquelle le conducteur se positionnait debout en tenant un guidon fixé sur un manche, qui lui permettait de maintenir l’équilibre une fois en marche.

À présent, il existe également des variantes de gyropodes sans guidon ou encore à roue unique où l’équilibre du conducteur est soumis à rude épreuve. Généralement, ce sont une ou plusieurs batteries au lithium de haute qualité qui permettent de faire fonctionner le moteur électrique afin de faire avancer le véhicule de manière autonome.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Ce que dit le Code de la route

En l’absence d’une prise de position définitive de l’Europe en ce qui concerne l’utilisation des gyropodes, la réglementation concernant leur utilisation dépend de chaque État membre. Pour le moment en France, les gyropodes répondent aux règles du Code de la route qui sont relatives aux piétons. Il faudra donc respecter, les articles R 412-34 et R 412-43 pour ne pas commettre d’infractions. Aussi, il ne sera pas permis de circuler sur la chaussée avec les autres véhicules motorisés. De plus, pour ne pas gêner la circulation des piétons, les conducteurs de gyropodes ne pourront pas dépasser la vitesse maximale de 6 km/heure. Cette dernière correspond à la vitesse moyenne d’un déplacement réalisé par un piéton. Dans certaines communes, la circulation des gyropodes est également tolérée sur les pistes cyclables. Dans ce cas, ces derniers pourront circuler jusqu’à la vitesse de 25 km/heure.

Enfin, même si cela ne répond à aucune obligation légale, il est conseillé de ne pas laisser des enfants de moins de 16 ans se déplacer en gyropode sans être accompagné d’un adulte. L’obtention d’un permis de conduire n’est pas nécessaire pour pouvoir circuler, par contre celle de l’attestation de première éducation à la route est recommandée.

Assurances spécifiques

En général, aucune assurance spécifique n’est nécessaire pour conduire un gyropode, mais il est conseillé de vérifier auprès de son assurance que la responsabilité civile suffira à couvrir les dégâts causés à autrui. Cependant, cela implique qu’en cas de détérioration de son gyropode, son propriétaire devra prendre à sa charge exclusive toutes les réparations. De plus, il peut également être prudent de bien assurer son gyropode en cas de vol pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Équipements de sécurité

Comme pour les vélos, il n’est pas obligatoire pour les adultes de porter un casque, mais cela est vivement recommandé. Il en est de même pour l’utilisation du gilet jaune lorsque les conditions de visibilités sont mauvaises, ou lors de déplacements de nuit. Ces quelques précautions peuvent s’avérer très importantes en cas de chute ou de collision. Même si certains utilisateurs de gyropodes pensent bien maîtriser leur véhicule, il est important de garder à l’esprit que le trottoir et les zones piétonnes ne sont pas des circuits de course, mais des espaces de circulation à partager avec d’autres usagers.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Au-delà des aspects réglementaires et sécuritaires, l’utilisation d’un gyropode doit également être réalisée en bonne intelligence. Qu’il s’agisse d’une balade en forêt ou sur un terrain accidenté, il est essentiel pour les conducteurs de vérifier que leur véhicule est adapté à cette utilisation. De la même manière, il est fortement déconseillé de circuler en gyropode sous la pluie ou lorsque les conditions météo sont mauvaises.

Nos villes couvertes par la conduite :