Les systèmes de sécurité passive des automobiles

Comment limiter les dégâts matériels et les dommages physiques provoqués par un accident de la route ? Voici sans doute la question que se sont posées plusieurs générations d’ingénieurs lors de la conception des nouveaux modèles d’automobiles et de leurs systèmes de sécurité. Contrairement aux systèmes de sécurité active, qui ont fait leur apparition plus tardivement, une multitude de systèmes de sécurité passive ont été intégrés par les fabricants d’automobiles au fil du temps. D’abord au niveau de la carrosserie, en utilisant des matériaux de plus en plus résistants puis en repensant le design des éléments situés à l’extérieur du véhicule. Ensuite, c’est au niveau des équipements standards se trouvant dans l’habitacle que plusieurs évolutions se sont succédé. Enfin, le port obligatoire de la ceinture de sécurité et l’installation de série des airbags ont permis d’atteindre un nouveau palier en matière de systèmes de sécurité passive dans les automobiles.

Tout savoir sur les principaux systèmes de sécurité passive des automobiles

Contrairement aux systèmes de sécurité active, qui contribuent à éviter les accidents de la route, les systèmes de sécurité passive permettent d’en limiter les dégâts. Au cours d’un trajet, les conducteurs bénéficient d’aide à la conduite sans même s’en rendre compte. Ainsi, l’ABS, l’ESP, l’assistance d’aide au freinage, ou encore les radars et caméras de recul, compensent leurs mauvaises habitudes afin de limiter le risque d’accident. À contrario, les systèmes de sécurité passive entrent en action lorsqu’il est déjà trop tard pour éviter la sortie de route puis la collision avec un obstacle ou un autre usager.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

La carrosserie et les équipements standards

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les évolutions apportées à la réglementation routière française ne sont pas les seuls facteurs ayant contribué à la baisse de la mortalité routière. En l’espace de 20 ans, les systèmes de sécurité passive qui équipent les automobiles ont énormément évolué. Tout d’abord, les changements les plus visibles ont eu lieu au niveau de la carrosserie des différents modèles commercialisés au fil du temps. Non seulement les matériaux utilisés ont changé, mais en plus, l’ergonomie a été repensée en tenant compte des contraintes liées à la sécurité routière. Ainsi, c’est l’ensemble de la structure d’une automobile qui se déforme suite à un accident de la route afin d’absorber les chocs. Mais l’évolution des équipements standards comme le pare-brise, les appuis-tête ou encore les rétroviseurs a également contribué à réduire la gravité des blessures en cas d’accident de la route.

La ceinture de sécurité

Dès son introduction au début des années 70, la ceinture de sécurité a beaucoup fait parler d’elle. Qu’il s’agisse des différentes campagnes de communication mises en place par la sécurité routière ou tout simplement de données chiffrées liées à l’accidentologie sur les routes, la ceinture de sécurité est l’un des systèmes de sécurité passive les plus efficaces. En France, celle-ci a été rendue obligatoire hors agglomération pour les conducteurs en 1973. Au vu de ses performances pour réduire la gravité des blessures lors d’une collision, la mesure a été étendue à l’ensemble du réseau routier 6 ans plus tard. Pourtant, il faudra attendre 1990 pour que les autorités la rendent obligatoire pour tous les passagers d’un véhicule.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les airbags

En l’espace de 30 ans, l’industrie automobile a tant évolué, que la ceinture de sécurité ne suffisait plus afin de protéger les usagers de la route après une collision frontale. Aussi, il a fallu penser à d’autres systèmes de sécurité passive permettant d’absorber les effets d’un choc. Rapidement, l’airbag conducteur puis les airbags latéraux se sont imposé en tant que compléments de sécurité afin de sauver des vies. Alors qu’initialement seuls les véhicules de luxe en étaient dotés, les fabricants d’automobiles ont peu à peu commencé à les installer de série sur leurs nouveaux modèles de véhicule.

Actuellement, les multiples systèmes de sécurité active et passive qui équipent les automobiles agissent en tant qu’aide à la conduite. Cependant, le conducteur demeure responsable de ses actions. Aussi, durant chaque trajet, il est important de réfléchir aux nombreuses conséquences qui pourraient découler de certaines décisions avant de passer à l’acte. Dès que la sécurité du conducteur, de ses éventuels passagers, mais également des autres usagers de la route est remises en question, un changement de comportement s’impose afin de réduire les risques d’accidents.

Nos villes couvertes par la conduite :