Les infractions au Code de la route associées aux piétons

Comme toutes les autres catégories d’usagers de la route, les piétons peuvent adopter des comportements de circulation qui vont à l’encontre des règles établies par le Code de la route. Mais les piétons peuvent également être les victimes d’infractions au Code de la route, susceptibles même d’entraîner un risque pour leur sécurité.

AU SOMMAIRE : 

Freinage d'urgence d'une automobile face a un pieton en agglomeration

Les infractions au code de la route face à des piétons

Les piétons sont les usagers de la route les plus protégés par le Code de la route, puisqu’il s’agit d’une catégorie d’usagers qui a toujours la priorité sur la chaussée.

Ainsi, le fait de ne pas céder le passage à un piéton engagé régulièrement sur la chaussée entraîne la perte de 6 points sur le permis de conduire, ainsi qu’une amende de 135 euros.

Ainsi, même si le feux piéton est rouge, un automobiliste doit céder la priorité au piéton dès lors que celui-ci s’est engagé sur la chaussée.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les infractions spécifiques aux piétons

S’ils sont des usagers de la route vulnérables qu’ils sont bien protégés par le Code de la route, les piétons sont également soumis à un certain nombre d’interdictions. 

Les piétons doivent obligatoirement circuler sur les trottoirs et les accotements si ceux-ci sont praticables. Ils peuvent contrevenir à cette obligation en cas d’absence d’espace de circulation réservé ou adapté aux piétons, si le piéton transporte un objet encombrant, si le piéton circule dans une chaise roulante ou bien s’il circule en poussant un deux-roues à la main.

De même, les piétons doivent obligatoirement prendre un passage piéton pour traverser si un passage piéton se situe à moins de 50 mètres.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an