Les règles de sécurité à suivre au niveau des chantiers

Qu’est-ce qu’un chantier routier ? En voilà une grande question ! La réponse est assez simple, il peut s’agir aussi bien d’une zone où un événement dégrade les conditions de circulation que d’une zone où se crée une nouveau segment ou aménagement de route. De fait, ce sont généralement des éléments de signalisation temporaire qui y sont implantés, afin de prévenir les conducteurs circulant le long de ces zones dangereuses. Ces derniers pourront ainsi adopter un comportement responsable et sécuritaire, qui permettra d’éviter qu’un ou plusieurs accidents de la route surviennent. Pour y parvenir, ils devront être attentifs à leur environnement de conduite : en réalisant des contrôles visuels réguliers, en réduisant la vitesse de leur véhicule, mais également en veillant au maintien des distances de sécurité.

Adopter le bon comportement en présence de chantiers routiers

En France, on parle de chantier routier aussi bien pour une zone de travaux, pour le lieu d’un accident ou encore pour faire référence à un véhicule en panne sur la chaussée. Ces événements ont un point commun important : ils ne durent pas dans le temps. Aussi, c’est une signalisation temporaire, matérialisée par des panneaux à fond jaune, qui accompagne ces zones de danger spécifiques. Régulièrement, les chantiers routiers imposent de changer de voie de circulation, voire parfois même changer de chaussée, et c’est souvent cela qui provoque de forts ralentissements. En effet, les conducteurs de véhicules terrestres à moteur ont tendance à attendre le dernier moment pour s’emboîter, car ils pensent que cela leur fait gagner du temps. Dans les faits, cela en fait non seulement perdre à tout le monde, mais en plus, il est rare que cela débouche vers des comportements courtois de la part des autres usagers. Pourtant, en adoptant le bon comportement en présence d’un chantier routier, il est possible d’en minimiser l’impact sur un trajet.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Effectuer des contrôles visuels

Pour limiter les risques de collisions, les conducteurs qui circulent en présence d’un chantier routier devront exercer des contrôles visuels réguliers. En étant attentifs à ce qui se passe à l’avant de leur véhicule, ils seront à même d’anticiper le ralentissement des autres véhicules. Le fait de bien regarder ce qu’il se passe autour du véhicule permet d’éviter les accidents avec le personnel qui intervient sur le chantier routier.

Réduire sa vitesse

En présence d’un chantier routier, il n’est pas rare que les limitations de vitesse soient revues à la baisse. Cela permet aux conducteurs de circuler à une allure qui leur permettra d’anticiper les mouvements des autres usagers, mais également des véhicules en intervention et du personnel au sol. Sur l’autoroute par exemple, en présence d’un chantier routier, la vitesse passe de 130 km/heure à 90 km/heure.

Veiller au maintien des distances de sécurité

En respectant les distances de sécurité, même si la tentation de coller au plus près du véhicule qui se trouve devant est forte, un conducteur s’assure de disposer de la distance nécessaire pour freiner vite et bien. Il est également conseillé de laisser un espace suffisant à proximité des agents et engins qui interviennent sur les chantiers routiers afin de ne pas les gêner dans leurs manœuvres.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Généralement, lorsque les travaux sur la route durent plusieurs jours, les conducteurs en sont avertis suffisamment à l’avance pour prendre leurs dispositions. En effet, les chantiers routiers ne peuvent pas toujours être réalisés de nuit et ils ont pour conséquence directe d’allonger les temps de parcours. Plutôt que de prendre le risque d’être en retard, les usagers de la route ont toujours la possibilité de s’organiser. Même si parfois cela crée quelques ralentissements, le personnel de la route œuvre pour améliorer les conditions de transport de l’ensemble des usagers.

Nos villes couvertes par la conduite :