Les routes à chaussées séparées

Comment distinguer une route à chaussée séparée d'une simple route à double sens ? Tout simplement grâce à la présence d'un terre-plein central au lieu d'une simple ligne de démarcation pour séparer les deux côtés de la chaussée. En dehors du panneau de forme carrée comportant l’idéogramme d’une auto blanche sur fond bleu, il ne sera pas possible d'y trouver des éléments de signalisation particuliers. En effet, les routes à accès réglementé peuvent être aussi bien des routes nationales que des routes départementales. Aussi, en fonction de la disposition de la route concernée et du nombre de voies de circulation, les limitations de vitesse qui y sont appliquées ne seront pas les mêmes.

Tout savoir sur les routes à chaussée séparée

Les routes à chaussée séparée sont des aménagements de voirie très répandus sur le réseau routier français. De par leur format très particulier, ces routes peuvent être facilement confondues par les jeunes conducteurs avec les autoroutes. En effet, sur ce type de route  les différentes chaussées, qui sont dédiées aux deux sens de circulation, sont séparées par une glissière de sécurité ou encore un terre-plein central. Néanmoins, il est possible de les reconnaître, car les usagers y rencontrent des intersections ainsi que des carrefours giratoires.

🚦 Consultez la définition complète de la chaussée🚦

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les éléments de signalisation

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les routes à chaussée séparée sont des routes à accès réglementé, qui peuvent être aménagées sur les différents types de routes. Ainsi, les éléments de signalisation qui y sont installés peuvent aussi bien être ceux d'une route nationale que d'une départementale. De manière générale, on y retrouve un panneau de forme carrée comportant l’idéogramme d’une automobile blanche sur fond bleu pour signaler leur entrée, ainsi que sa version barrée pour informer les conducteurs qu'ils quittent une route à chaussée séparée.

La limitation de vitesse

Généralement, les routes à chaussée séparée sont limitées à 110 km / heure. Cependant, il n'est pas rare de trouver des portions où la vitesse maximum autorisée est réduite à 90 km / heure et cela est principalement lié à l'accidentologie ou encore à des préoccupations d'ordre écologique. Lorsqu'elles traversent un centre-ville, les routes à chaussée séparée sont limitées à 50 km / heure alors qu'en périphérie de celles-ci, les conducteurs de véhicules à moteur pourront y circuler jusqu'à 70 km / heure. C'est le cas par exemple du boulevard périphérique de Paris.

Les différents types de routes à chaussée séparée

Actuellement en France, on recense plusieurs types de routes à chaussée séparés  :

  • les routes à deux chaussées séparées
  • les routes à trois chaussées séparées
  • les route à quatre chaussées séparées

Peu importe le type de routes à chaussée séparée, la circulation des véhicules lents, des piétons et des cyclistes y est interdite. De plus, on ne peut y croiser des engins de travaux qu'en présence de chantiers et les convois exceptionnels ainsi que les véhicules agricoles ne peuvent y circuler qu'après avoir obtenu une autorisation préfectorale.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Comme sur les autoroutes, certaines manœuvres sont interdites sur les routes à chaussée séparée. De fait, les usagers de la route ne pourront pas faire demi-tour, reculer et circuler à contresens. Ils ne pourront pas non plus stationner leur véhicule sur les bas-côtés, sur l'une des voies de circulation et sur la bande d’arrêt d’urgence  ou encore circuler sur la bande d’arrêt d’urgence, même en présence d'un accident. Dans le cas contraire, ils commettent une ou plusieurs infractions au Code de la route. En fonction de leur gravité, les sanctions appliquées, par les forces de l'ordre, varient de la contravention de 2e classe à celle de 4e classe.

Nos villes couvertes par la conduite :