Fonctionnement du compteur de vitesse

Des automobilistes circulant sur le réseau routier français ne doivent pas être attentifs uniquement aux informations extérieures fournies par la signalisation, l’environnement ou les autres usagers de la route. Les conducteurs doivent également faire attention aux informations qui leur sont fournies par les éléments mécaniques présents dans le véhicule, et notamment aux éléments du tableau de bord comme le compteur de vitesse. Ce compteur, qui permet d'indiquer sa vitesse de croisière à l'usager, peut fonctionner via des capteurs analogiques, situés sur la boîte de vitesses ou sur les roues.

AU SOMMAIRE :

Fonctionnement du compteur de vitesse analogique inductif

Des compteurs de vitesse analogiques équipaient les automobiles jusque dans les années 1980 et peuvent encore se retrouver sur certaines voitures parmi les moins récentes roulant sur les routes. Pour fonctionner, ces compteurs, qui sont notamment constitués d'un aimant, sont reliés par un câble à la sortie de la boîte de vitesses, qui fait tourner à la fois ledit aimant mais aussi une série d’engrenages permettant le bon suivi du kilométrage parcouru par le véhicule. En tournant, l’aimant crée une tension alternative qui se transforme en courant électrique. C'est le courant ainsi créé qui fait alors réagir un voltmètre relié à l’aiguille permettant d’afficher la vitesse du véhicule sur le tableau de bord. C’est grâce à ce système d’aimant que les compteurs de vitesse analogiques peuvent fournir leurs informations aux automobilistes.

Fonctionnement des compteurs actuels

Il existe, de nos jours, deux principaux systèmes permettant d’indiquer aux conducteurs leur vitesse sur les routes :

  • les capteurs de vitesse présents en sortie de boîte de vitesses
  • les capteurs de vitesse reliés aux roues

Les capteurs situés en sortie de boîte de vitesses

Fonctionnant sur un principe équivalent à celui des capteurs analogiques, les capteurs situés en sortie de boîte de vitesses comprennent un capteur électrique dont la fonction est de convertir la vitesse de l’arbre moteur en une information électrique. L’information ainsi obtenue est alors transmise au boîtier gérant les informations fournies aux différents compteurs du tableau de bord. C'est ce boîtier qu va ensuite délivrer une information électrique équivalente à celle qu’il a reçue, ce qui lui permettra de faire tourner l’aiguille sur le compteur ou d’afficher une vitesse sur un écran digital équivalente à la vitesse du véhicule en marche.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les capteurs situés au niveau des roues

Il existe également des compteurs de vitesse permettant de calculer la vitesse de déplacement d’un véhicule directement grâce à la vitesse de rotation de ses pneumatiques. En effet, situés sur les différents systèmes antiblocages des roues, les capteurs de vitesse vont transmettre le signal électrique généré par le capteur de la même façon que les capteurs situés en sortie de boîte de vitesses.

Si les compteurs de vitesse sont des éléments si précieux du tableau de bord et des automobiles en général, c’est parce que ce sont eux qui fournissent aux usagers de la route les informations leur permettant de contrôler leur vitesse sur les différentes voies de circulation, afin de s’assurer qu’ils roulent bien dans le respect des limitations de vitesse en vigueur sur leur segment routier.

Nos villes couvertes par la conduite :