Les défaillances majeures du contrôle technique

Les propriétaires d’une automobile ou de tout autre moyen de transport doivent régulièrement soumettre leur véhicule motorisé au contrôle technique. L’objectif de cette visite est de permettre à des contrôleurs agréés de s’assurer que le véhicule présenté est dans un état de fonctionnement correct. Si, à la suite d’un contrôle technique, le contrôleur met en avant un certain nombre de défaillances majeures, à savoir des défaillances pouvant représenter un danger potentiel pour le conducteur ou les autres usagers de la route, le propriétaire du véhicule devra impérativement l'entretenir et le faire réparer avant de le présenter à une contre visite. 

Au sommaire :

Defauts et besoins de contre visite releves suite a un controle technique

Qu’est-ce qu’une défaillance majeure ?

Les "défaillances majeures" représentent certaines des défaillances relevées dans le cadre d’un contrôle technique, et qui sont suffisamment préoccupantes pour compromettre la sécurité du véhicule ou des usagers qui circulent à son bord, ou aussi pour avoir un impact négatif majeur sur l’environnement. Lorsque de telles défaillances sont constatées par le contrôleur, celui-ci doit émettre un avis défavorable, symbolisé par la lettre “S”, sur le procès-verbal du contrôle technique.

Lorsqu’un véhicule se retrouve affublé d’un avis défavorable, l’usager doit obligatoirement présenter son véhicule à une contre-visite dans les deux mois qui suivent le contrôle technique. Si jamais l’usager choisissait, délibérément ou non, de ne pas présenter son véhicule à une contre visite, il devrait alors repasser un contrôle technique complet.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Que faire en cas de défaillance majeure ?

Si jamais le véhicule d’un usager de la route présente une ou plusieurs défaillances majeures, le propriétaire du véhicule devra faire en sorte de régler les différents problèmes mis en avant par le contrôleur avant de présenter son véhicule lors d’une contre visite. Comme la contre visite doit se tenir dans les deux mois qui suivent le contrôle technique, le propriétaire du véhicule n’aura alors que peu de temps pour faire réparer son véhicule.

Il est très fortement conseillé aux automobilistes de régler l’ensemble des défaillances majeures en une seule fois, car s’il n’y a pas de nombre maximum autorisé de contre visites, l’usager devra payer lors de chacun de ses passages dans le centre de contrôle technique, ce qui peut rapidement s’avérer peu rentable. Une fois que les défaillances auront fait l’objet des réparations adéquates, le véhicule devra être présenté une nouvelle fois au contrôleur, qui pourra alors valider ce contrôle ou exiger la tenue d’une nouvelle contre visite.

Garagiste listant les defallances relevees lors d'un controle technique

Quelques défaillances majeures relevées lors du contrôle technique

Au total, ce ne sont pas moins de 341 défaillances majeures qui peuvent être constatées lors d'un contrôle technique, et qui devront donc faire l’objet d’une contre visite. Parmi les différentes défaillances représentant un danger potentiel pour le véhicule ou ses passagers, il est possible de lister :

  • une usure excessive des plaquettes de freins
  • la direction assistée inopérante
  • une mauvaise fixation de la colonne de direction
  • les suspensions pneumatiques inutilisables
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les risques en cas de défaut de présentation du contrôle technique

Si un usager de la route est contrôlé par les forces de l’ordre et qu’il n’est pas en mesure de présenter les résultats de son contrôle technique, il peut être sanctionné par une contravention de 4ème catégorie, comprenant notamment une amende forfaitaire de 135 €, ainsi que l’immobilisation possible du véhicule jusqu’à la réalisation du contrôle technique, voire même sa mise en fourrière.

Nos villes couvertes par la conduite :