Les limites autorisées du taux d'alcool dans le sang dans le reste de l’Union européenne

Les usagers de la route ont tendance à l’oublier, mais la mortalité routière est, depuis de nombreuses années, l’une des principales préoccupations en Europe. De plus, l’alcool est l’un principaux des facteurs aggravants mis en cause par la Sécurité Routière dans le cadre de la mortalité sur les routes. Pourtant, force est de constater que durant des décennies, les limitations de l’alcoolémie au volant en France et en Europe n’ont pas toujours été très “raccords”. À l’heure actuelle, même si celles-ci sont encore très différentes selon les pays, les disparités ont tout de même été considérablement réduites. Du taux d’alcoolémie inférieur pour les jeunes conducteurs en passant par l’interdiction formelle de toute consommation et les cas particuliers de l’Irlande, du Royaume-Uni et de Malte, plusieurs législations cohabitent avec plus ou moins de réussite au sein de l’espace Européen.

Des limitations très différentes selon les États membres de l’UE

Après s’être attelée à harmoniser l’examen du permis de conduire ainsi que les différentes législations, la Commission européenne s’est penchée sur les différentes limitations de l’alcoolémie au volant. Elle a mis en oeuvre différentes expérimentations à la demande de la Commission Européenne, dont les résultats obtenus ont été analysés par des groupes de travail afin de déterminer un taux d’alcoolémie autorisé au volant. Celui-ci a été fixé à 0,5 gramme par litre de sang, sans pour autant être imposé aux différents gouvernements. Par exemple, en Estonie, en Suède et en Pologne, la limitation d’alcoolémie au volant est légèrement moins permissive, car elle a été définie à 0,2 gramme par litre de sang pour l’ensemble des usagers.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les pays ayant instauré un taux d’alcoolémie inférieur pour les jeunes conducteurs

En Europe, les conducteurs qui ont moins de 5 années d’expérience sont considérés comme étant des jeunes conducteurs. Ces dernières années, compte tenu de l’importante augmentation de la mortalité routière des 18-25 ans, plusieurs États Européens ont fait le choix d’instaurer un taux d’alcoolémie inférieur pour les nouveaux conducteurs. Alors que l’Espagne limite ce taux à 0,3 gramme par litre de sang pour les jeunes conducteurs, la France, la Grèce, l’Irlande, la Lettonie, le Luxembourg ainsi les Pays-Bas ont opté pour une limitation d’alcoolémie au volant de 0,2 gramme par litre de sang.

Les pays où conduire après avoir consommé de l’alcool est interdit

Les conducteurs français se plaignent souvent du caractère répressif des différentes mesures de sécurité routière, et notamment des mesures répressives qui concernent la consommation d’alcool. Pourtant, savent-ils qu’il existe des pays pas si éloignés de nos frontières qui appliquent une tolérance zéro face à l’alcoolémie au volant ? Peu importe qu’il s’agisse de la Hongrie, de la République Tchèque, de la Roumanie ou encore de la Slovaquie, il n’existe aucune limitation de l’alcoolémie au volant puisque ce dernier y est totalement prohibé. Aussi, en cas de séjour dans l’un de ses pays, il faudra être particulièrement vigilant quant à la consommation d’alcool.

Le cas particulier de l’Irlande, du Royaume-Uni et de Malte en matière de limitations d’alcoolémie

Alors que la plupart des états membres de l’Union européenne ont choisi de suivre les recommandations de la Commission européenne, l’Irlande, le Royaume-Uni et la République de Malte ont décidé de suivre leur propre voie. En effet, ces derniers ont décidé de fixer des limitations de l’alcoolémie au volant bien plus élevées. Ainsi, sur ces différents réseaux routiers, les conducteurs pourront circuler en toute légalité au volant d’un véhicule avec un taux d’alcool dans le sang inférieur ou égal à 0,8 gramme par litre. Ce positionnement, très éloigné de celui des autres pays d’Europe, revêt un caractère socioculturel. De fait, même si l’objectif préventif n’est pas oublié, les autorités ont également pris en compte les habitudes de consommation courante d’alcool avant de modifier leur réglementation routière.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

En Europe, il existe également des États où la consommation d’alcool n’est pas autorisée pour les jeunes conducteurs. En effet, en Allemagne, en Croatie, en Italie, en Lituanie, au Portugal et en Slovénie, seuls les conducteurs expérimentés sont autorisés à conduire en ayant un taux d’alcool dans le sang inférieur ou égal à 0,5 gramme par litre. Chez nos voisins allemands, cette mesure a permis de réduire de 17 % la mortalité routière chez les 18-21 ans dès la première année.

Nos villes couvertes par la conduite :