Que doit-on vérifier avant d’entamer un dépassement ?

Avant de réaliser un dépassement, il est nécessaire de vérifier que toutes les conditions indispensables sont réunies. Aussi, le premier réflexe de chaque conduite devrait être de vérifier si la signalisation n’interdit pas la manœuvre. Ensuite, plusieurs contrôles visuels devront être réalisés autour du véhicule afin de vérifier que le fait de dépasser ne crée pas une gêne à l’avant et à l’arrière. Enfin, il est également important de s’arrêter qu’un espace suffisant est disponible pour se rabattre après avoir dépassé.

La signalisation puis son environnement de conduite

Même s’il est parfois difficile de garder son calme lorsque l’on se retrouve bloqué derrière un véhicule qui roule à faible allure, avant même d’entamer un dépassement, il faut toujours vérifier plusieurs fois que la signalisation le permet. Généralement, c’est en combinant les informations transmises par les éléments de signalisation verticale et le marquage au sol qu’il est possible de déterminer si la manœuvre de dépassement est autorisée ou pas. Pourtant, les vérifications qui doivent être réalisées par le conducteur ne doivent pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, avant d’enclencher son clignotant, il devra s’assurer que son environnement de conduite lui permet de dépasser un ou plusieurs véhicules en toute sécurité.

🚦 Consultez la définition complète d'un dépassement 🚦

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Une bonne visibilité et l’absence de gêne à l’avant

Même s’il est logique pour un conducteur de s’assurer qu’aucun véhicule n’arrive rapidement en face avant de dépasser, force est de constater qu’il n’est pas toujours simple de réaliser toutes les vérification visuelles adéquates. Ensuite, il faut également vérifier qu’aucun obstacle ne pourrait imposer un écart sur la gauche au véhicule que l’on souhaite dépasser. De fait, il est vivement déconseillé d’engager un dépassement aux abords d’un virage, car la visibilité y est rarement suffisante. Pour rappel, il est également interdit de dépasser dans les conditions suivantes  :

  • à l’approche du sommet d’une côte sauf si la route dispose de plusieurs voies où les véhicules circulent dans le même sens,
  • par temps de brouillard,
  • de fortes pluies,
  • cas de chutes de neige,
  • à la suite d’un autre véhicule dont le gabarit entame la visibilité d’une route à double sens

Enfin, il est interdit de dépasser les engins de service équipés d’un gyrophare bleu lorsqu’ils sont en service.

Contrôler ce qui se passe à l’arrière du véhicule

En vérifiant avec les rétroviseurs à droite, à gauche et à l’arrière du véhicule, il est possible d’anticiper les mouvements des autres usagers. Cela permet de vérifier si un véhicule n’est pas en train d’engager une manœuvre de dépassement. Enfin, pour vérifier la zone de l’angle mort, il sera nécessaire de tourner la tête vers la gauche. Ce réflexe permet souvent d’éviter une collision, notamment avec un deux-roues pratiquant la circulation inter-file.

La possibilité de se rabattre

Une fois que la manœuvre de dépassement est réalisée, il faudra se rabattre et sur certains types de routes, cela doit se produire quasi instantanément. Aussi, il est important de vérifier qu’il y a un espace suffisant afin que cela n’engendre pas une gêne pour le véhicule dépassé. Bien entendu, les « queues de poisson » sont à proscrire, même si le véhicule qui a été dépassé s’est montré peu courtois et fait des appels de phares vindicatifs.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Un autre point important à vérifier avant d’entamer un dépassement, que beaucoup de conducteurs semblent avoir totalement oublié depuis l’obtention de leur permis de conduire, consiste à ne pas dépasser la vitesse maximale autorisée. Dans le cas contraire, on commet une infraction au Code de la route dont les sanctions sont proportionnelles au niveau du dépassement de vitesse, mais aussi lié au type de voie sur lequel on circule.

Nos villes couvertes par la conduite :