Les zones géographiques liées à l’assurance auto

Si la plupart des usagers savent que leur profil, s’ils sont des conducteurs novices ou malussés, ainsi que les garanties qu’ils choisissent auront un impact sur le montant de la prime d’assurance auto qui leur sera proposée au moment de la création du devis, tous ne savent pas que la zone géographique où ils résident aura également un impact important sur le calcul de ce coût. En effet, selon la région où l’usager réside, l’environnement immédiat de son lieu d’habitation ou encore les habitudes de stationnement nocturnes appliquées à son véhicule, le coût de la prime d’assurance auto appliquée à son contrat peut fortement évoluer.

AU SOMMAIRE :

Homme signant un contrat d'assurance auto

Quelle est l’importance de la zone géographique de circulation ou de garage dans le montant de la prime d’assurance auto ?

La zone géographique fait partie des critères pouvant avoir un impact extrêmement important sur le tarif de la prime d’assurance auto au moment de l’établissement du devis puis durant la vie du contrat. En effet, en fonction uniquement de la commune où habite un assuré, un même ensemble de garanties pourra coûter jusqu’à 160 euros de plus. Plus la concentration urbaine est importante et plus le montant de la prime d’assurance auto d’un usager aura tendance à augmenter.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quels sont les critères pouvant évoluer en fonction de la zone géographique ?

Différents critères associés aux zones géographiques peuvent impacter le calcul du tarif de la prime d’assurance d’un automobiliste. Ces critères différenciants sont majoritairement liés à la région où vit le conducteur, dans le type d'environnement où il réside ainsi que du mode de stationnement réservé habituellement à la voiture liée au contrat.

Prix d'une assurance auto

Disparités entre les régions

Des différences de tarifs d’assurance auto sont généralement constatés entre les régions, et notamment entre celles dont la densité de véhicules en circulation est relativement faible et celle dont la densité de véhicules est plus importante, ce qui implique généralement un nombre de sinistres plus important. Ainsi, les conducteurs vivant en Île-de-France ou en Provence-Alpe-Côte d'Azur voient les montants de leurs primes d’assurance auto augmenter par rapport aux habitants de la Bretagne, de la Nouvelle Aquitaine ou encore des Pays-de-la-Loire, qui bénéficient de tarifs moins onéreux appliqués à leur contrat du fait d’une zone géographique comprenant moins d’usagers.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Disparités entre environnements ruraux ou urbains

Un autre élément impactant plus ou moins fortement le montant de la prime d’assurance auto d’un conducteur est associé à l'environnement où l’usager habite. En effet, si le conducteur vit dans un environnement urbain, les assureurs estiment que le conducteur sera généralement plus souvent sujet à des sinistres liés notamment aux dégradations ou à des actes de vandalisme ainsi qu’à des incivilités. À l’inverse, les compagnies d’assurance auto estiment que les sinistres constatés en milieu rural sont majoritairement moins nombreux, mais sont souvent plus graves qu’en ville. Les assureurs appliqueront donc également ce critère pour définir le tarif de la prime d’assurance auto d’un usager. Ainsi, un conducteur vivant dans une région peu sujette aux augmentations tarifaires liées à la zone géographique mais au milieu d’une agglomération avec une très forte intensité de trafic verra tout de même la prime d’assurance associée à son contrat augmenter du fait de son lieu d’habitation.

File de voitures stationnees en agglomeration

Disparités en fonction du type de garage

Enfin, une autre part importante dans le calcul du montant de la prime d’assurance auto d’un conducteur en fonction de sa zone géographique est liée au type d’espace de stationnement qui est réservé au véhicule. En effet, si une voiture passe l’essentiel de ses nuits stationnée en extérieur, celle-ci aura plus de chances de subir des dommages en cas de catastrophe naturelle, ou encore d’être prise pour cible par des vandales. À l’inverse, si le véhicule reste garé dans un box, un garage privé ou bien un garage collectif fermé, alors les risques encourus par le véhicule motorisé en stationnement seront moindres.

Tout changement dans le mode de stationnement adopté par un usager de la route pour sa voiture doit être indiqué à la compagnie d’assurance afin d’éviter les risques de litiges en cas de passage à un système de stationnement moins sécuritaire, ou bien de permettre au conducteur de voir le tarif de sa prime diminuer en cas de passage à un mode de stationnement plus sécuritaire.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.