Proprietaire de voiture souscrivant une assurance

1 français sur 5 a déjà menti à son assureur pour payer moins

D’après une étude réalisée par Yougov pour le comparateur LeLynx, 38% des français sont prêts à mentir à leur compagnie d’assurance et ce pourcentage est en augmentation : seulement 11% des français déclaraient avoir fraudé en 2021, contre 20% en 2022. 

Eviter un malus ou l’augmentation de la prime d’assurance

La plupart des français ayant fraudé le font pour éviter les malus infligés par l’assurance auto ou l’augmentation de leur prime d’assurance. Il y a aussi les mensonges liés aux indemnisations après un accident : cette raison motive plus d’un fraudeur sur quatre à mentir à son assurance auto.

On remarque aussi que les fraudeurs sont plus nombreux au sein des jeunes assurés, car les seniors, plus à l’aise financièrement et moins craintifs d’avoir des malus, déclarent leurs sinistres plus facilement. Les fraudeurs sont un en majorité masculine : 58% sont des hommes, contre 42% de femmes. 

La fraude solidaire

Plus noble et acceptable, la fraude solidaire prend place lorsqu’un français fait jouer son assurance auto pour le sinistre d’un tiers. Plus d’un français sur trois a déjà eu recours à ce genre de fraude !