Certificat d'assurance auto avant d'être apposé

Vers la fin de la vignette verte de l’assurance auto ?

Les compagnies d’assurance auto sont de plus en plus nombreuses à penser qu’il est temps de mettre fin à l’affichage des vignettes vertes sur les pare-brises des véhicules motorisés afin de passer à un système plus écologique et économique. 

50 millions de vignettes vertes envoyées chaque année en France

Comme tous les propriétaires de voiture vivant en France, vous devez changer chaque année le certificat d’assurance auto, aussi nommé papillon vert ou encore vignette verte, qui est affiché sur le pare-brise de votre voiture. Au total, ce sont pas moins de 50 millions de vignettes qui doivent être remplacées chaque année. Les propriétaires de véhicules motorisés doivent donc remplacer leur ancien certificat d’assurance auto pour un nouveau certificat, transmis par leur assurance à la date anniversaire de la signature du contrat.

Mais cela pourrait bientôt changer. En effet, si le certificat d’assurance auto doit permettre d’indiquer à des agents des forces de l’ordre que le véhicule qu’ils contrôlent est bien assuré, il reste très simple de contrefaire ce qui n’est finalement qu’un petit bout de papier, ce qui pourrait expliquer en partie pourquoi 750 000 véhicules circuleraient sans assurance auto en France.

Une future dématérialisation du certificat d’assurance auto

Après avoir été affiché pendant 40 ans sur les pare-brises des voitures et autres véhicules motorisés, le certificat d’assurance auto semble avoir atteint ses limites. Peu efficace, il est également vu comme mauvais d’un point de vue écologique et économique, du fait de la quantité impressionnante de documents qui doivent être imprimés, empaquetés dans des enveloppes et distribués aux usagers de la route partout en France.

En cessant d’envoyer des vignettes vertes sous forme papier, les compagnies d’assurance auto devraient économiser au total pas moins de 17 millions d’euros, qui se répercuteraient sur les tarifs des primes d’assurance.

Pour pallier la fin de la distribution de certificats d’assurance,, les assureurs pensent qu’il vaut mieux se concentrer sur le Fichier des Véhicules Assurés (FVA) qui centralise depuis 2016 toutes les informations liées à l’assurance auto de 56 millions de véhicules circulant en France.

Mais pour que ce changement ait lieu, les compagnies d'assurance auto devront convaincre les différents ministères associés à ce document administratif, et plus particulièrement le ministère de l’Économie, qui veut s’assurer que le passage à un dispositif dématérialisé ne se soldera pas par la mise en oeuvre d’un processus de contrôle nécessitant plus de formalités que le dispositif papier qu’il remplacera.