Lorsqu’un usager se déplace dans son automobile, il doit garder en permanence avec lui certains documents. Si bon nombre d’entre eux sont obligatoires, comme le permis de conduire ou le certificat d'immatriculation, et attestent de la capacité de l’usager à conduire, d’autres sont facultatifs. Il est cependant fortement conseillé aux conducteur d’avoir toujours sur eux un exemplaire de ces documents facultatifs. C’est notamment le cas du disque de stationnement, qui doit être un élément connu de tous les candidats au permis de conduire.

A quel type de document appartient le disque de stationnement ?

Le disque de stationnement est l’un des documents facultatifs relatifs à l’automobile. Il permet au conducteur qui possède l'un de ces disques de stationner gratuitement dans les zones bleues, qui sont des espaces de stationnement réservés aux possesseurs de disque de stationnement.

🚦 Consultez la définition complète du disque de stationnement 🚦

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Ce document, se présentant sous la forme d’un carré de carton bleu de 150 mm par 150 mm, est percé d’une fenêtre au travers de laquelle il est possible de voir et de faire tourner un cercle de carton comprenant les 24 heures composant une journée. Ce disque permet au conducteur de définir son heure d’arrivée sur une zone bleue, et ainsi de justifier de son stationnement gratuit.

Les disques de stationnement peuvent être obtenus gratuitement auprès des stations service, ou bien achetés à moindre coût auprès de revendeurs spécialisés.

Fonctionnement du disque de stationnement

À quoi sert le disque de stationnement ?

Le disque de stationnement permet, un peu à la manière d’un ticket de stationnement, de justifier aux autorités, et notamment aux Agents de Surveillance de la Voirie Publique, de l’heure d’arrivée du conducteur sur un emplacement de stationnement contrôlé par un disque de stationnement. Lorsqu’il se gare dans un emplacement de parking situé dans une zone bleue, l’usager doit sortir son disque de stationnement de l'emplacement où il l'avait précédemment rangé. Il doit ensuite tourner le disque pour indiquer son heure d’arrivée sur l’emplacement de stationnement. Un fois le disque réglé sur la bonne heure, le conducteur doit le poser sous le pare-brise avant, de façon à ce qu’il puisse être vu par des agents dans le cadre d'un contrôle de routine.

Les stationnements étant généralement limités à une heure et trente minutes, l’automobiliste doit faire attention à ce que le temps passé dans son emplacement de stationnement ne dépasse pas celui indiqué sur le panneau.

Qu’est-ce que les "zones bleues" et comment sont-elles signalées ?

Les zones bleues sont les espaces de stationnement dans lesquels l’utilisation des disques de stationnement est obligatoire.

Panneaux de stationnement à disque

Ces zones de stationnement sont mises en avant grâce à différents éléments de signalisation verticale ou horizontale. Elles comportent d’abord des panneaux d’entrée et de sortie de "zones de stationnement gratuit contrôlés par disque". Ces zones sont annoncées et refermées par des panneaux ressemblant à ceux des zones 30, à ceci près que les panneaux ne comportent pas la mention 30, mais un pictogramme de disque de stationnement, accompagné généralement des horaires de stationnement.

En ce qui concerne le marquage au sol, les places réservées aux usagers ayant un disque de stationnement sont assez simples à reconnaître car elle sont délimitées par des lignes, qui peuvent être continues ou discontinues en fonction des agglomérations, mais qui sont toutes bleues.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Sanction en cas de non respect

En cas de non respect de l’utilisation du disque de stationnement dans une zone bleue, l’usager sera contraint de payer une amende forfaitaire de 17 €.

Nos villes couvertes par la conduite :