Les différents signaux sonores des véhicules d’intervention

En France, les véhicules d’intervention utilisent des signaux sonores pour informer les autres usagers de leur présence. Au fil des années, ces dispositifs de signalisation présents dans les véhicules d'intervention, qui étaient initialement manuels, ont beaucoup évolué afin d’offrir de meilleures performances. Des avertisseurs pneumatiques aux sirènes multi-tons en passant par les avertisseurs électromagnétiques, l’évolution des composants technologiques a permis d’atteindre une finesse nettement plus précise au fil des années.

Gyrophare bleu d'un véhicule de gendarmerie

Tout savoir sur les signaux sonores des véhicules d’intervention

Même s’il n’est pas toujours aisé de le distinguer, les véhicules d’intervention utilisent des fréquences différentes lorsqu’ils actionnent leurs signaux sonores. Voici un tableau récapitulatif des fréquences des diverses sirènes à deux tons utilisées en France  :

Comme on peut le constater, c’est au niveau du 2e ton ainsi que de la cadence que des différences entre les véhicules prioritaires surviennent.

Les avertisseurs pneumatiques

Initialement, les véhicules d’intervention étaient dotés d’un klaxon double pneumatique. Celui-ci était actionné par le conducteur du véhicule, depuis le tableau de bord, dès lors qu’une intervention sur les lieux d’un accident était demandée. L’arrivée progressive de dispositifs électroniques a offert de nouvelles fonctionnalités ainsi qu’une finesse de signal de plus en plus optimisée. De fait, les fabricants de véhicules d’intervention ont peu à peu remplacé les avertisseurs pneumatiques par des avertisseurs électromagnétiques.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les avertisseurs électromagnétiques

Le principal avantage des avertisseurs électromagnétiques réside dans leur capacité à gérer de manière optimale les sons aigus et les sons graves. Cela a permis d’améliorer sensiblement la compréhension des signaux sonores de la part des autres usagers de la route. Ainsi, la notion de priorité à céder aux véhicules d’intervention a été plus facile à appliquer sur le réseau routier français. Depuis quelques années, les fabricants de véhicules d’intervention ont peu à peu remplacé les avertisseurs électromagnétiques par des sirènes multi-tons.

Deux vehicules de pompiers en intervention

Les sirènes multi-tons

À l’heure actuelle, les véhicules d’intervention sont quasiment tous équipés de sirènes multi-tons. L’avantage de ces modules électroniques réside dans le fait qu’ils sont pré paramétrés par les fabricants pour émettre le signal sonore correspondant au type de véhicule d’intervention. Compacts et efficaces, ces dispositifs sonores pour véhicules d’intervention s’installent facilement et consomment beaucoup moins que les autres équipements remplissant la même mission. Par ailleurs, les procédés de fabrication qui sont actuellement utilisés permettent d’offrir une meilleure résistance à la chaleur, à l’humidité ainsi qu’aux vibrations.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Pour être considérés comme des véhicules d’intérêt général prioritaires, les véhicules d’intervention doivent actionner simultanément leur sirène ainsi que leur gyrophare. En faisant cela, ils bénéficient de la priorité de passage sur le réseau routier, ce qui leur permet de se rendre le plus vite possible sur la zone où leur intervention est nécessaire. Par ailleurs, lorsqu’un véhicule est escorté par les forces de l’ordre, il devient également prioritaire sur les autres usagers de la route. Dans ce cas de figure, les autres usagers devront lui céder le passage sous peine d’être sanctionnés par la contravention prévue en cas de refus de priorité.

Nos villes couvertes par la conduite :