Feux tricolores des chantiers : définition et spécificités

Certains travaux et chantiers routiers suivent une telle configuration de terrain que la circulation de flux opposés sur deux voies peut devenir impossible. Dans ce cas de figure, et pour éviter d’ajouter plus de dangers à ces zones déjà dangereuses, les individus en charge du chantier ont la possibilité d’installer plusieurs formes de signalisation, afin de mettre en place une circulation alternée. Parmi ces différents éléments de signalisation, il est possible de lister la présence de feux tricolores temporaires, qui permettent de gérer automatiquement l’alternance du trafic routier au niveau de ces zones potentiellement dangereuses.

AU SOMMAIRE :

Feux de chantier installe le long d'une route de montagne

Feux tricolores des chantiers : présentation

Les feux tricolores des chantiers, aussi nommés feux d’alternat temporaire KR11, sont des éléments de signalisation lumineuse semblables esthétiquement aux feux tricolores permanents. Mais si leur aspect n’est pas très différent de celui des feux permanents, ceux-ci se différencient grâce à l’usage spécifique pour lequel ils sont implantés.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Spécificités des signaux d’alternat temporaire KR11

Les feux tricolores des chantiers sont mis en place afin de gérer la circulation alternée lorsque des travaux empiètent sur une voie de circulation. Ces équipements automatisés et synchronisés permettent, grâce aux signaux lumineux connus de tous les usagers et repris des feux tricolores traditionnels, de gérer le flux des véhicules autorisés à circuler alternativement sur une voie de circulation.

Le feu orange des signaux tricolores temporaires dure au total 5 secondes, et le temps du signal rouge comprend un temps de dégagement rallongé, afin de permettre aux véhicules engagés dans la voie autorisée à la circulation de sortir de la zone contrôlée par les feux de chantier.

Le signal lumineux du bas peut être soit vert, soit jaune clignotant. L’utilisation de signaux verts indique que les systèmes de feux fonctionnent de concert, ce qui n’est pas le cas des feux équipés d’un signal jaune clignotant, qui invite les usagers à faire preuve de prudence.

Feu de chantier installe devant un pont aux Etats-Unis

Installation des feux tricolores de chantiers

Les signaux tricolores d’alternat temporaire sont positionnés sur la droite de la voie de circulation qu’ils concernent, entre 5 et 10 mètres avant les obstacles qu’ils permettent de contourner. Ils doivent également être orientés de manière à être vu par tous les usagers qu’ils concernent, et doivent être disposés à une hauteur suffisante pour que l’axe du feu inférieur se situe à plus de deux mètres du sol.

Les avantages et les inconvénients des feux tricolores des chantiers

Il est possible de lister certains avantages ainsi que différents inconvénients relatifs à l’emploi de feux tricolores temporaires dans le cadre de la gestion de la circulation alternée au niveau des chantiers routiers.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les avantages des feux tricolores des chantiers

Les feux tricolores des chantiers ont l’avantage d’être complètement automatiques. Ils ne nécessitent donc pas d’être actionnés manuellement, comme c’est le cas des piquets mobiles, et peuvent continuer de remplir leur mission en dehors des horaires d’activité du chantier. De plus, ils permettent de synchroniser également les voies perpendiculaires au chantier, en ajoutant autant de feux qu’il y a de voies nécessitant la mise en place des actions de circulation différenciée.

Les inconvénients des feux tricolores des chantiers

Mais les feux d’alternat temporaires présentent également un certain nombre d’inconvénients. Comme ils fonctionnent à l’énergie électrique, les individus surveillant le chantier doivent faire constamment attention au niveau de charge des batteries, afin que les feux ne tombent pas en panne. De plus, ces feux étant automatiques, ils ne peuvent pas s’adapter aux aléas du trafic, et pourront générer des ralentissements qui n’auraient jamais eu lieu si des piquets mobiles avaient été utilisés à la place.

Nos villes couvertes par la conduite :