Le système de fixation ISOFIX

Les enfants font partie des passagers les plus vulnérables des véhicules motorisés. Ne pouvant pas maintenir leur tête en place, ils sont tout particulièrement sensibles aux chocs durant les premiers mois de leur vie. C’est pour leur garantir une meilleure protection et de meilleures chances de survie en cas d’accident que la législation ne cesse d’évoluer pour proposer des dispositifs de retenue les plus évolués et les plus sécuritaires possible pour les enfants. La plupart des dispositifs de retenue sont développés afin de s’adapter au système ISOFIX, qui permet d’ancrer le siège-auto directement au véhicule.

AU SOMMAIRE :

Rayon d'un magasin dedie aux equipements pour les bebes

Le système ISOFIX : définition

Le système ISOFIX est un système de fixation destiné à assurer le bon maintien des différents dispositifs de retenue à destination des enfants lorsque ceux-ci sont installés dans une automobile. Ce système comporte notamment deux éléments d’ancrage rigides disposés dans le véhicule, au niveau de chaque siège arrière, ainsi que de deux attaches rigides compatibles, installés directement sur le siège-auto. Un troisième système, visant à limiter la rotation du dispositif de retenue pour enfants, vient compléter le système ISOFIX.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Fonctionnement du système ISOFIX

Ce dispositif comprend trois éléments différents permettant le maintien efficace du siège-auto dans le véhicule motorisé. Ces éléments comprennent deux systèmes d’ancrage sous la forme d’attaches et d’un système complémentaire anti-rotation.

Les éléments d’ancrage du système ISOFIX

Le système ISOFIX comprend deux systèmes d’ancrage compatibles, disposés pour l’un directement dans le véhicule, et le second sur le dispositif de retenue. Le premier de ces éléments se compose donc de deux anneaux ou barres métalliques plus ou moins camouflés entre les coussins et le dossier des sièges arrière du véhicule. Ces anneaux ont pour mission d'accueillir les attaches intégrées au système de retenue, qui prennent la forme de deux pinces rétractables, qui sont donc spécialement conçues pour s’y accrocher.

Siege auto pour enfant vide dans une automobile

Le système anti-rotation du système ISOFIX

En complément du système d’ancrage, le dispositif ISOFIX comporte également un système anti-rotation, permettant d’assurer le maintien du siège-auto dans la bonne position en toutes circonstances. Ces systèmes peuvent se retrouver sous deux formes distinctes : les jambes de force et les top-tether.

  • La jambe de force est un pied dont la hauteur est réglable, et qui permet d’appuyer contre le plancher la partie du siège-auto qui se retrouve en dehors de l’assise du siège passager, pour assurer sa stabilité
  • le top-tether est un système composé d’une ou de plusieurs sangles, qui permettent d’accrocher la partie supérieure du siège-auto à un élément spécialement conçu pour cela, et qui se retrouvent dans le coffre du véhicule, ou sur la partie arrière du siège
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

La norme européenne R129 (I-Size)

L’installation des dispositifs nécessaires à l’utilisation d’un système ISOFIX est devenue obligatoire sur tous les véhicules neufs commercialisés en France depuis 2011. Ces nouveaux dispositifs se sont ensuite étendus à toute l’Europe avec l’adoption le 9 juillet 2013 de la norme “I-Size”, ou norme R129, qui impose notamment la généralisation de l’ISOFIX et l’obligation d’installer les enfants dos à la route jusqu’à l’âge de 15 mois.

Pere de famille attachant son enfant dans un siege auto adapte

L’adoption massive de la norme R129 n’interdit pas, pour l’instant, l’utilisation des dispositifs de retenue homologués sous l’ancienne norme ECE R44. Cependant, les sièges-auto homologués “I-Size” ont fait l’objet de tests plus approfondis, notamment des crash-tests latéraux, ce à quoi les dispositifs ECE R44 n’étaient pas obligatoirement soumis, alors que ces types d'accidents demeurent fréquents. L’homologation de nouveaux modèles sous la norme ECE R44 sera donc suspendue au plus tard en 2020, et la vente de ces modèles devra être interdite au plus tard en 2030.

Nos villes couvertes par la conduite :