Les feux tricolores sont des éléments de signalisation lumineux servant à réguler la circulation au niveau des intersections. En fonction de la couleur affichée, ils permettent ou non aux usagers de franchir une intersection. Il est très important pour tout candidat souhaitant obtenir le code de la route de savoir quels comportements adopter face aux feux tricolores.

Règles liées à la présence de feux tricolores

À qui s'adressent les feux tricolores ?

Contrairement à la plupart des indications de signalisation présentes sur les routes, les feux tricolores s'adressent à tous les usagers.

Que l'usager soit piéton ou automobiliste, il se doit d'analyser l'intention des autres usagers de la route, en effectuant des contrôles visuels même lorsqu’il a la priorité, avant de réaliser toute action. Lorsque les feux tricolores sont en panne, c'est la règle de la priorité à droite qui doit être respectée, sauf si un panneau disposé sous le feu donne une consigne de conduite.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Statistiques relatives aux feux tricolores

En 2015, le bilan du Ministère de l'intérieur relatifs aux infractions au Code de la route disait que :

  • 788 radars de feux rouges étaient en place sur des feux tricolores
  • les radars de feux rouges ont délivrés plus de 600 000 contraventions pour "franchissement"
  • plus de 10 000 accidents ont lieu chaque année au niveaux de carrefours comportant des feux tricolores

Les signaux lumineux verts des feux

Lorsqu'un feu de signalisation passe au vert, il permet aux usagers qui circulent face à lui de passer, et de continuer leur route. Cela veut dire qu'ils peuvent également changer de direction, sauf si le conducteur risque d'être bloqué. Par contre, lorsqu'un véhicule tourne à gauche, il doit nécessairement céder le passage aux usagers qui arrivent face à lui.

Les signaux lumineux orange des feux

Lorsqu'un feu de signalisation passe au orange, les conducteurs ont l'interdiction de franchir la ligne d’effet du signal. Cependant, le franchissement reste toléré si le conducteur estime qu'il ne pourra pas s'arrêter à temps. Cette tolérance a pour but de limiter les possibilités de collisions par l'arrière aux abords d'une intersection.

Les signaux lumineux rouges des feux

Lorsqu'un feu de signalisation passe au rouge, il indique une interdiction absolue de franchir la ligne d'effet du signal. Dans le cas où il n'existe pas de ligne d'effet du signal au sol, l'interdiction prend effet au niveau du feu tricolore même.

Le fait de ne pas s'arrêter comme l'exige le Code de la route est une infraction grave. Cette dernière donne généralement lieu au retrait de 4 points sur le permis de conduire, et entraîne la remise d’une amende de 135€. Les forces de l'ordre peuvent également faire le choix de suspendre le permis de conduire pendant une durée pouvant aller jusqu'à 3 ans.

Les cas particuliers

Si, généralement, les feux tricolores ont un fonctionnement standard, il existe quelques cas particuliers comme les feux en forme de flèches ainsi que les feux clignotants. De plus, lorsqu'un agent est en charge de la circulation, ses indications remplacent celles données par les feux tricolores, et ce sont donc ses consignes que les usagers devront appliquer.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les feux en flèches

Les feux en forme de flèches ont les mêmes fonctions que celles des feux tricolores standard. Ils fournissent aux usagers différentes indications :

  • la flèche verte permet à l'usager de franchir le feu en suivant la direction donnée par la pointe de la flèche
  • la flèche orange impose un arrêt sauf si ce dernier risque de provoquer une collision
  • la flèche rouge, comme pour un feu rouge, oblige l'usager à s'arrêter

Les feux clignotants

La mise en place de feux clignotants sur un parcours, pour remplacer le feu vert doit permettre d'attirer l'attention des conducteurs sur un danger particulier. Aussi, pour circuler en toute sécurité, il est conseillé aux usagers d'effectuer de nombreux contrôles visuels et de ralentir tout au long de ce trajet et jusqu’au rétablissement d’une signalisation standard.

Même en présence d'un feu vert ou clignotant, lorsqu'un automobiliste doit faire face à une intersection encombrée ou bloquée, il ne devra absolument pas s'engager afin de ne pas risquer de gêner les autres usagers empruntant la ou les voies perpendiculaires., faute de quoi, il pourrait être verbalisé par une amende de 4e classe d'un montant de 90€.

Nos villes couvertes par la conduite :