Quand faut-il changer ou renouveler les éléments de signalisation ?

Si les habitants des grandes agglomérations ont l’habitude des travaux qui n’en finissent plus, ceux des zones rurales ont un peu plus de difficultés à comprendre que le réseau routier est en perpétuelle évolution. En effet, dès lors qu’un changement intervient, il est nécessaire de changer ou de renouveler tous les éléments de signalisation afin que ceux-ci puissent contribuer de manière optimale à guider les usagers de la route durant leur trajet. Généralement, ces différents changements interviennent lorsque la législation évolue ou lorsque des aménagements routiers sont modifiés. Dans tous les cas, le coût des travaux demeure à la charge de l’État.

Dès lors qu’un changement intervient

Alors que, durant des années, le gouvernement français a été seul aux commandes de la législation routière, force est de constater que les dernières mesures qui ont été prises ont toutes un point commun : l’Europe. D’ailleurs, il y a fort à parier que de nouveaux changements, toujours liés aux législations adoptées par l’Union européenne, interviendront dans les années à venir. La volonté d’homogénéisation des réseaux routiers est si forte qu’en plus de modifier la réglementation routière, cela pourrait transformer petit à petit l’aménagement du réseau routier. Ainsi, changer ou renouveler les éléments de signalisation est devenu une activité récurrente au sein des services de gestion de la voirie.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Lorsque la législation routière évolue

À l’heure actuelle, le meilleur exemple pour illustrer cette situation réside dans la nécessité de changer les panneaux de limitation de vitesse sur les routes sans séparateurs centraux. En effet, en choisissant d’y réduire la vitesse maximum autorisée de 90 km/heure à 80 km/heure, le gouvernement n’a pas eu d’autre choix que celui de mettre en place un projet de remplacement de ces panneaux dont le coût est estimé à plusieurs millions d’euros. Outre l’achat des panneaux, celui-ci comprend les coûts liés au transport ainsi qu’à la main-d’œuvre nécessaire pour procéder aux enlèvements des anciens éléments de signalisation puis l’installation des nouveaux.

Lors du réaménagement des voies de circulation

Récemment, le tracé de l’autoroute A9 a changé afin de fluidifier la circulation en périphérie de Montpellier, notamment en période estivale. En effet, cette portion d’autoroute était particulièrement engorgée lors des chassés/croisés des vacanciers entre juin et septembre. Résultat : les habitants se retrouvaient bloqués dans d’importants ralentissements dès les premiers beaux jours. Un nouveau tracé, qui permet de contourner celui utilisé par le flux de conducteurs déjà engagés sur l’autoroute, a été imaginé puis intégré au réseau routier existant. De fait, il a fallu changer ou renouveler les éléments de signalisation sur plusieurs kilomètres.

Changer ou renouveler les éléments de signalisation : qui finance les travaux ?

De manière générale, le financement des travaux relatifs au changement de signalisation est à la charge de l’État, en France. En fonction de la catégorie des voies de circulation concernées, divers organismes publics interviennent au moment de régler la facture. Cependant, il est intéressant de se pencher de plus près sur cette question, car la majeure partie des recettes qui permettent à l’administration de fonctionner est acquise grâce à l’argent des contribuables. Qu’il s’agisse de prélèvements obligatoires, d’impôts, de la TVA ou encore du paiement des contraventions, chaque citoyen participe indirectement lorsqu’il faut changer ou renouveler des éléments de signalisation.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Voilà une raison supplémentaire pour les conducteurs d’être particulièrement attentifs à leur environnement de conduite. En effet, la signalisation même lorsqu’elle est implantée de manière définitive, peut tout de même être amenée à changer. Aussi, pour éviter de commettre des infractions liées à de mauvaises habitudes, il vaut mieux prendre le temps d’observer les panneaux, même lors des courts trajets qui sont effectués au quotidien.