Gérer ses distances de sécurité lors d’une insertion

Lorsque des usagers de la route rejoignent une voie le long de laquelle circulent déjà un certain nombre de conducteurs, ils doivent impérativement veiller à appliquer certaines règles précises pour pouvoir s’insérer dans la circulation en toute sécurité. Ces usagers doivent impérativement adapter leur vitesse durant et après leur insertion, afin de respecter les distances de sécurité qui leur permettront de rouler sans danger sur cette voie. 

AU SOMMAIRE :

Calculer la distance de sécurité

Qu’est-ce qu’une insertion ?

L’insertion correspond aux actions réalisées par un usager de la route dans le cadre de sa conduite et lui permettant de rejoindre une nouvelle voie de circulation. Ces insertions peuvent avoir lieu alors que le véhicule est à l’arrêt (après qu’il soit sorti d’un espace de stationnement ou après qu’il ait marqué l’arrêt au niveau d’un panneau STOP) ou bien alors qu’il continue de circuler. Dans ce second cas de figure, la voie comportera généralement des signaux horizontaux et/ou verticaux indiquant à l’usager qu’il doit céder le passage aux conducteurs circulant déjà le long de cette voie, comme c’est le cas au niveau des voies d’insertion des autoroutes ou des carrefours à sens giratoire.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment respecter ses distances de sécurité lors d’une insertion ?

Lorsqu’un usager de la route s’insère depuis une voie de circulation sur une nouvelle voie, il circule généralement à une allure réduite par rapport à celle des conducteurs se trouvant déjà le long de la voie qu’il décide de rejoindre. Il n'est pas rare non plus que le conducteur se retrouve à l’arrêt juste avant son insertion.

L’usager souhaitant s’insérer aura alors tout le temps nécessaire afin de s'assurer qu’il bénéficie de suffisamment d’espace pour rejoindre sa voie de circulation sans risquer de compromettre la sécurité des conducteurs qui s'y trouvent déjà. Après s’être inséré dans la voie à une vitesse réduite, le conducteur pourra accélérer jusqu’à atteindre sa vitesse de croisière, en faisant bien attention d’aligner sa vitesse sur celle des véhicules qui pourraient se trouver devant lui, ce qui lui permettra de bien respecter ses distances de sécurité

Insertion d'une automobile avant un carrefour a sens giratoire

Pourquoi veiller à bien respecter ses distances de sécurité suite à une insertion ?

Les conducteurs doivent en permanence respecter les distances de sécurité mises en place par le Code de la route. En respectant un écart d’une durée de deux secondes par rapport au véhicule qui le précède, l’usager bénéficiera d’une distance de sécurité suffisante, qui lui évitera un maximum de risques de collision en cas de freinage d’urgence.  

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Véhicules bénéficiant d’une priorité dans le cadre d’une insertion

Certains véhicules bénéficient de certains avantages ayant trait à la priorité lors de situations spécifiques. C’est par exemple le cas des véhicules de transport en commun, qui bénéficient de la priorité en agglomération lorsqu'ils décident de sortir de leur arrêt, comme cela est spécifié dans l’article R 412-11 du Code de la route.

Transport en commun circulant en agglomeration

Quelles sanctions en cas de non-respect des distances de sécurité ?

Les usagers ne respectant pas les distances de sécurité en vigueur le long de la voie qu’ils viennent de rejoindre risquent différentes sanctions. Les usagers de la route pourront être sanctionnés par la remise d’une amende de 135 €, ainsi que du retrait de 3 points sur leur permis de conduire. 

Ces peines sont généralement alourdies pour les conducteurs récidivistes ne respectant pas leurs distances de sécurité dans des espaces de circulation particulièrement dangereux, comme des tunnels. Les usagers responsables de ces comportements dangereux encourent alors :

  • la remise d’une amende pouvant atteindre jusqu’à 3 750 €
  • un retrait de 6 points sur leur permis de conduire
  • une suspension du permis pour une durée maximum de 3 ans
  • une immobilisation du véhicule

Nos villes couvertes par la conduite :