Les radars et caméras de recul

Parmi les nombreux dispositifs d’assistance à la conduite, qui sont disponibles en option pour les véhicules neufs, les radars et caméras de recul semblent séduire de plus en plus de conducteurs. Ces deux systèmes sont généralement utilisés pour réaliser des manœuvres en marche arrière.

Tout savoir sur les radars et les caméras de recul

Peu de conducteurs en ont conscience, mais les radars et les caméras de recul ont été initialement conçus pour les engins de chantier. En effet, ce type de véhicule aux dimensions importantes ne disposait pas de postes de conduite permettant d’effectuer des contrôles visuels qualitatifs lors de leurs déplacements en marche arrière. Si l’on ajoute à cela le nombre d’engins sur un même chantier, on obtient un environnement assez dangereux pour les ouvriers qui se déplacent à pied.

Ainsi, après avoir développé des systèmes d’assistance à la conduite suffisamment efficace pour pallier à ces situations, les constructeurs de véhicule motorisés ont choisi de les faire évoluer afin qu’ils soient adaptés aux besoins automobiles.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

À quoi servent les radars et caméras de recul  ?

Au-delà du fait d’apporter plus de confort au conducteur lorsque celui-ci réalise une manœuvre de stationnement, les radars et caméras de recul peuvent répondre à d’autres besoins.

Tout d’abord, ils permettent de sécuriser les manœuvres en améliorant la visibilité à l’arrière du véhicule. En effet, de nombreux accident impliquant un ou plusieurs piétons surviennent en agglomération lors de manœuvres de stationnement. En dépit des nombreux contrôles qui doivent être systématiquement réalisés par le conducteur à l’aide des différents rétroviseurs, la présence d’angles morts demeure un vecteur important en termes d’accidentologie.

Dans un second temps, la présence de l’un de ces dispositifs permet également d’éviter une collision avec des obstacles et donc, des dégâts au niveau de la carrosserie des véhicules.

Comment fonctionne un radar de recul  ?

Le radar de recul fonctionne grâce à détecteurs qui sont positionnés sur les angles avant et arrière d’un véhicule. Aussi, le terme de radar est quelque peu inexact puisque ce mécanisme ne repose pas sur l’action de capteurs à ultrason.

Dès lors que le conducteur initie une marche arrière, les détecteurs sont activés afin de procéder à une estimation de la distance séparant le véhicule d’un éventuel obstacle. Généralement, ce sont des alertes sonores de plus en plus rapprochées ainsi qu’une infographie sur son ordinateur de bord qui alertent le conducteur au fur et à mesure que la distance se réduit.

Comment fonctionne une caméra de recul  ?

De plus en plus de fabricants d’automobiles proposent une caméra de recul en plus du radar de stationnement. Cette dernière est installée de manière à restituer, sur l’écran de l’ordinateur de bord, une image grand-angle à l’arrière, et parfois même à l’avant d’un véhicule. Pour anticiper les conséquences de la trajectoire du véhicule, un cadre doté de repère est ajouté automatiquement par le système informatique. Ainsi, le conducteur peut se garer en toute sérénité.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

À ce jour, seules certaines gammes de véhicules neufs sont dotées en option de radars et caméras de recul. Cependant, comme la plupart des dispositifs d’assistance à la conduite, il y a fort à parier que d’ici quelques années, ils seront déployés en série sur toutes les automobiles afin d’apporter plus de confort aux conducteurs.

Nos villes couvertes par la conduite :