Le HDC, ou contrôle d’adhérence en descente

Les usagers de la route peuvent éprouver certaines difficultés à circuler le long de descentes un peu trop raides, surtout lorsqu’ils conduisent des véhicules un peu trop lourds, un peu trop encombrés, ou que les conditions météorologiques ne sont pas les plus favorables. Heureusement, de plus en plus de constructeurs automobiles intègrent dorénavant dans leurs véhicules certaines technologies destinées à faciliter la circulation dans les pentes. C’est notamment le cas du Hill Descent Control, qui s’appuie sur l’ABS pour permettre au véhicule de maintenir une vitesse constante dans les descentes.

AU SOMMAIRE :

Usager circulant sur une voie rapide en descente

Présentation du Hill Descent Control

Le Hill Descent Control (HDC), aussi nommé “contrôle d’adhérence en descente” en français, est une aide à la conduite proposée sur certains modèles de véhicules motorisés, comme des véhicules à transmission intégrale comme les poids lourds ou les autocaravanes, ainsi que certaines automobiles plus traditionnelles, en fonction des technologies développées par les constructeurs. Le Hill Descent Control permet de remplacer le frein moteur, à la différence néanmoins que l’usager continue de gérer la vitesse grâce à son accélérateur, et que celle-ci est constamment maintenue grâce aux technologies associées à l’ABS.

🚦 Consultez la définition complète de l’ABS 🚦

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Fonctionnement du contrôle d’adhérence en descente

Contrairement à d’autres aides à la conduite qui ne sont utilisables que lorsque le véhicule atteint une certaine vitesse, comme les régulateurs et les limiteurs de vitesse, le système de contrôle d’adhérence en descente permet de maintenir la vitesse du véhicule constante, à condition que celui-ci soit en-train de circuler à faible vitesse, sur une chaussée en descente, irrégulière ou glissante.

Activation du dispositif HDC

Dans la grande majorité des cas, le contrôle d’adhérence en descente ne peut être activé que lorsque le véhicule circule à une vitesse réduite. Certains constructeurs restreignent ainsi l’usage de cette fonction à une vitesse maximum en marche avant comme en marche arrière. C’est par exemple le cas de Volvo, qui permet l’activation du HDC uniquement lorsque le véhicule roule en première vitesse et jusqu’à 10 km/h au maximum, ou 7 km/h en marche arrière.

Si les prérequis nécessaires à l’activation du Hill Descent Control sont respectés par l’usager, celui-ci pourra alors appuyer sur le bouton lié à cette fonction afin de l’activer.

Panneau de danger indiquant une descente a fort denivele

Actions réalisées par le dispositif HDC

Lorsqu’un usager emprunte une descente importante, celui-ci doit utiliser son frein moteur afin de réduire sa vitesse. Malheureusement, cela ne suffit pas toujours, car l’inclinaison de la pente ou le chargement peuvent également augmenter la vitesse du véhicule dans une descente. En utilisant les capacités liées à l’ABS, le dispositif de contrôle d’adhérence en descente permet d’attribuer indépendamment une vitesse à chaque roue en jouant sur les freins, afin que le véhicule maintienne une vitesse constante, même si l’adhérence à la chaussée ou la pente de celle-ci varie.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Désactivation du dispositif HDC

Dans la majorité des cas, le dispositif de contrôle d’adhérence en descente se désactive :

  • lorsque l’usager appuie une seconde fois sur le bouton lié à cette fonctionnalité
  • si un rapport de vitesses supérieur à ceux supportés par le HDC est sélectionné
  • en cas de surchauffe des freins (le dispositif devenant alors indisponible le temps que les freins retrouvent une température normale)

Dans tous les cas, la désactivation du dispositif est toujours progressive, afin que le véhicule ne soit pas lâché sans support technologique le long d’une pente qui pourrait lui faire prendre soudainement en vitesse trop importante.

Nos villes couvertes par la conduite :