Frein moteur : fonctionnement et utilité

La plupart des jeunes conducteurs se posent des questions dès lors que l’on fait référence au frein moteur. Rien que sa dénomination a de quoi susciter une certaine confusion, car elle associe les termes "frein" et "moteur", qui sont généralement opposés dans le code de la route lorsqu’il est question des véhicules.

Mecanicient travaillant sur un moteur

Qu’est-ce que le frein moteur ?

D'après le Code de la route, le frein moteur est un phénomène mécanique créé de façon automatique par le moteur lorsque, en roulant, un conducteur lâche la pédale d’accélérateur après avoir passé une vitesse. Une simple pression sur l'embrayage, sur la pédale de l’accélérateur ou le fait de passer au point mort l’annule immédiatement.

🚦 Consultez la définition complète du frein moteur 🚦

Pour résumer, le frein moteur est une décélération aussi automatique que naturelle créée par le moteur, et qui donne l'impression au conducteur qu’il est en train de freiner.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment fonctionne le frein moteur ?

Le fonctionnement du frein moteur peut se définir par le fait que, dans ce cas de figure, ce sont les roues qui entraînent le moteur sur l’élan de la voiture. À l’inverse, lorsqu’un conducteur accélère, c’est son moteur qui engendre un mouvement des roues et génère une force motrice. Pour que les pistons continuent leur action de montée et de descente dans les cylindres, ils doivent utiliser de la puissance et c’est ainsi que se crée le phénomène de frein moteur. La particularité technique de ce phénomène est qu’en plus de ne concerner que les boîtes de vitesse manuelles, il ne consomme pas d’essence.

Quand utilise-t-on le frein moteur ?

Comme le phénomène de frein moteur est présent sur tous les rapports de la boîte de vitesses, les conducteurs l’utilisent quotidiennement sans le savoir, en ne sachant d’ailleurs pas que son amplitude peut varier.

En effet, sur les rapports de 1ère, 2ème et 3ème vitesse par exemple, le phénomène est plus facile à ressentir et plus intense, alors que sur les autres rapports, il est nettement moins marqué. L’aide du frein moteur pour un ralentissement est appréciable et permet de réaliser des économies, car elle limite la sollicitation du système de freinage, et donc l’usure des disques et des plaquettes de frein. Autre fait important, le phénomène de frein moteur est beaucoup plus important lorsque le moteur d’un véhicule tourne sur de hauts régimes plutôt qu’à un régime plus bas.

Pourquoi a-t-on besoin du frein moteur ?

Le Code de la route précise bien aux candidats à l'examen que le frein moteur est une aide aussi précieuse qu'efficace pour la conduite au quotidien, notamment dans les opérations qui nécessitent de ralentir l'allure du véhicule sans le stopper. Il est également primordial pour bien le gérer dans les descentes importantes, car le frein moteur permet de limiter la prise de la vitesse du véhicule, notamment sur les routes de montagne, ou lorsqu’un usager doit tracter un véhicule dépourvu de moteur. Il peut également être sollicité pour les démarrages en côte, avec ou sans l’aide du frein à main.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Même si les usagers ont tendance à le sous-estimer, le phénomène de frein moteur est un phénomène d'avenir, car son fonctionnement et son impact sur la conduite demeurent valable et s’intensifie sur les nouvelles voitures hybrides et électriques. Si d'un point de vue mécanique, l’origine du phénomène est très différente, elle dispose cependant des mêmes atouts pour faciliter la conduite au quotidien.

Nos villes couvertes par la conduite :