Les essieux des automobiles

Si les roues sont des éléments mécaniques essentiels au fonctionnement des véhicules, elles ne fournissent ni ne reçoivent pas directement la direction ou la puissance motrice sollicitées par l’automobiliste. Ces actions, qui permettent de faire avancer le véhicule en toute sécurité, sont transmises aux roues par le biais d’autres éléments mécaniques essentiels : les essieux.

AU SOMMAIRE :

Qu’est-ce que les essieux ?

Les essieux sont des axes mécaniques transversaux supportant deux roues, une à chacune de ses extrémités. Ces éléments mécaniques, qui sont situés à l’avant et à l’arrière de l'automobile, servent principalement à supporter le poids des roues et des commandes de direction. Les essieux permettent également de maintenir l’écartement entre les roues.

🚦 Consultez la définition complète des essieux 🚦

Il existe deux types d’essieux pouvant être trouvés sur les automobiles : les essieux rigides et les essieux brisés.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les essieux rigides

Les essieux rigides sont les axes mécaniques utilisés pour tenir les roues depuis les débuts de l’automobile. Employés sur l’ensemble des véhicules jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, de nos jours, ce type d’essieu ne se retrouve plus que sur les véhicules amenés à supporter des changements de charge très importants, comme les véhicules à 4 roues motrices ou les poids lourds.

Les essieux brisés

Contrairement aux essieux rigides, les essieux brisés sont des essieux pouvant comporter un ou deux points d’articulations. Ils permettent de rendre les suspensions des roues indépendantes l’une de l’autre, ce qui permet de mieux gérer l’inclinaison transversale du véhicule sur un plan oblique.

L'importance des essieux pour une automobile

Les essieux représentent un élément mécanique essentiel pour le véhicule. En effet, ils permettent la mise en relation entre les roues avant, les roues arrière et les commandes d’un côté, ainsi que la force motrice générée par le moteur de l’autre. En effet, cette répartition des forces appliquées aux roues dépend si les essieux sont porteurs, conducteurs ou moteurs.

Essieux porteurs, conducteurs ou moteurs : quelles différences ?

  • Essieux porteurs : par définition, tous les éléments mécaniques dénommés essieux sont porteurs car ils permettent de soutenir le poids des roues et des divers blocs de commandes ou les éléments permettant la transmission de la force motrice vers les roues.

Cependant, s’il existe des différences notables entre certains essieux, qui sont à trouver entre les essieux conducteurs et les essieux moteurs.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !
  • Essieux conducteurs : ils servent à transmettre des ordres de direction émis par le conducteur jusqu’aux roues, ceci afin qu’elles puissent tourner dans la direction choisie par l’usager de la route. Ces essieux sont généralement situés à l’avant des véhicules pour faciliter les changements de direction.
  • Essieux moteurs : ils se chargent, quant à eux, de transmettre aux roues la vélocité générée par le moteur suite aux changements de régime et au rythme des accélérations décidées par l’automobiliste. Les essieux moteurs sont généralement placés à l’arrière des véhicules.

Il est important de noter qu’avec les voitures à quatre roues motrices sont apparus des essieux à la fois moteurs et conducteurs, permettant d’impulser de la force motrice dans les roues conductrices pour qu’elles puissent gérer plus facilement certains obstacles lorsque les usagers conduisent en dehors des routes.

Nos villes couvertes par la conduite :