Expérimentations collaboratives de mobilité dans un éco-quartier à Grenoble

Débutées en janvier 2015, les expérimentations collaboratives de mobilité dans un éco-quartier à Grenoble ont été baptisées « Chrono en marche ! ». Les objectifs du projet sont d’améliorer la visibilité de l’offre de transports en commun et de favoriser les déplacements à pied. Pour ce faire, le Laboratoire d’Expérimentation des Mobilités de l’Agglomération Grenobloise (LEMON) a fait le choix de découper son projet en trois temps forts. Dans un premier temps, les usagers et résidents du quartier ont été consultés. Dans un second temps, plusieurs idées ont été retenues puis testées sur le terrain. Enfin dans un troisième temps, cinq équipements expérimentaux ont été créés puis implantés, en 2017, au sein de l’éco-quartier afin de mesurer leur impact pendant plusieurs semaines.

Tout savoir la dynamique des expérimentations collaboratives de mobilité dans un éco-quartier à Grenoble

Lors du lancement du projet « Chrono en marche ! », le Laboratoire d’Expérimentation des Mobilités de l’Agglomération Grenobloise a insisté sur la nature innovante des expérimentations. En effet, plutôt que de lancer des concertations à posteriori, tous les usagers de l’éco-quartier ont été immédiatement invités à donner leur avis et à partager leurs idées. Cela a donné naissance à une véritable dynamique pour imaginer de nouvelles manières de se déplacer à pied et d’accéder aux transports en commun. Ainsi, il a rapidement été possible d’imaginer de nouveaux outils totalement innovants pour favoriser ces deux modes de déplacement. Un seul mot d’ordre a été donné aux participants : penser collectif afin de placer la satisfaction de tous au cœur des expérimentations.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Temps 1 : cerner les attentes, besoins et contraintes des Grenoblois

Durant cette phase des expérimentations collaboratives, plusieurs réunions publiques ont été organisées. Initialement, les différents acteurs ont été invités à partager leurs idées à l’oral, à l’écrit puis au travers de dessins. Très rapidement, les crayons de couleur ont laissé  la place à une application numérique. Celle-ci a été déployée sur plusieurs tablettes afin de sonder le plus grand nombre d’usagers et de résidents sur leurs attentes, leurs besoins et leurs contraintes en matière de déplacements et d’accès aux transports en commun au sein de l’éco-quartier. En l’espace de quelques semaines, ce sont pas moins de 1054 idées qui ont été collectées.

Temps 2 : réalisation des différentes expérimentations collaboratives de mobilité

Après une analyse théorique puis pratique du contexte, les idées suivantes ont été retenues :

  • la création d’un arrêt de bus plus visible de loin
  • l’implantation de dispositifs visant à améliorer l’orientation des piétons depuis les arrêts de bus ou de tramway
  • la mise en place d’un éclairage urbain apaisant
  • la sécurisation des traversées piétonnes à hauteur d’une école
  • la redéfinition du partage de l’espace urbain

Ces solutions innovantes et qui permettent de fédérer l’ensemble des usagers de la route, doivent contribuer à créer un environnement convivial, favorisant la marche à pied.

Temps 3  : analyse et mesure des apports dans un éco-quartier à Grenoble

Une fois déployées sur le terrain, les expérimentations collaboratives de mobilité ont fait l’objet de plusieurs phases d’analyse. Dès le premier trimestre 2017, une augmentation de 16 % a été constatée à l’arrêt Cémoi qui se trouve dans l’éco-quartier de Grenoble. Au fur et à mesure des tests, les résultats sont rendus publics afin d’alimenter la dynamique du projet. Au-delà des mesures réalisées, le retour d’expérience est un élément moteur pour aboutir à une solution idéale. Par ailleurs, les résultats obtenus à Grenoble pourront être exploités par d’autres agglomérations françaises qui souhaitent également lancer des expérimentations collaboratives de mobilité dans certains quartiers.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Ce qui fait la force de ce projet, porté par le Laboratoire d’Expérimentation des Mobilités de l’Agglomération Grenobloise (LEMON), ce sont les synergies. En effet, le fait d’associer les acteurs, les partenaires et les institutions autour des expérimentations collaboratives de mobilité a permis de créer un véritable réseau de compétences techniques, logistiques au sein de l’éco-quartier grenoblois. Chaque entité œuvre sur un périmètre bien défini afin de donner vie aux idées des usagers de la route et des résidents.

Nos villes couvertes par la conduite :