Tout savoir sur le passage au marbre

Il arrive que des véhicules endommagés à la suite à un accident de la route doivent passer au marbre. Il est donc important que tous les conducteurs sachent à quoi correspond un passage au marbre suite à un sinistre, afin qu’ils comprennent clairement en quoi consistent les réparations réalisées sur leur véhicule suite au passage d’un expert en automobile.

AU SOMMAIRE :

Automobile sur un pont de levage

Définition : qu’est-ce que le passage au marbre ?

Le “marbre” est une table en acier aplatie, utilisée à la fois comme outil de calibrage et d’immobilisation d’un véhicule afin de redresser son châssis en cas de choc important, et lui rendre ainsi la forme qui était la sienne avant l’accident. 

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quelles sont les réparations réalisées dans le cadre d’un passage au marbre ?

Le passage au marbre est recommandé par les experts en automobile, mandatés par une compagnie d’assurance auto, après qu’une voiture ait subi un choc important car si l’usage du marbre donne d’excellents résultats et qui restent presque invisibles pour le propriétaire du véhicule une fois les réparations terminées, cette procédure nécessite un démontage long et onéreux du véhicule en amont afin d’être utilisé. Ce démontage comprend notamment le retrait des demi-trains, du train arrière, du moteur au complet, etc … afin de faciliter l’alignement des points contrôlés et de pouvoir les redresser si cela s’avère nécessaire.

Si la voiture a été assez peu déformée suite au choc, l’expert a la possibilité de demander un passage du véhicule au marbre laser. À la différence de la procédure classique, le passage au marbre laser permet de réaliser les légères opérations de redressement à pratiquer sur la voiture sans qu’il n’y ait besoin de démonter le véhicule. Il suffit alors de soulever la voiture et d’apposer un certain nombre de réglettes à des points spécifiques avant qu’un rayon laser réalise les mesures spécifiques à la voiture. 

Garagiste travaillant sur une automobile positionnee sur un pont mobile

Un véhicule ayant subi un passage au marbre est-il moins sécuritaire qu’un véhicule neuf ?

Le passage au marbre n’est pas une opération anodine. Pour pouvoir être autorisée par le constructeur puis demandée par la compagnie d’assurance auto, cette méthode de réparation doit impérativement être homologuée, agréée et doit respecter un certain nombre de normes. Grâce à cela, le véhicule qui aura subi un passage au marbre sera aussi résistant qu’un véhicule neuf en cas de collision. La validation de la procédure de réparation est notamment appuyée par des crash-tests afin de comparer la résistance des véhicules ainsi remis en état à celle de véhicules neufs.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quel est l’impact du passage au marbre sur la côte du véhicule ?

Si une voiture ayant connu un passage au marbre ne sera pas plus dangereuse qu’un véhicule n’ayant jamais eu d’accident suffisamment fort pour endommager son châssis, elle sera cependant moins coûteuse dans le cas d’une vente d’occasion. En effet, les conducteurs ont tendance à être plus méfiants lorsque le vendeur leur annonce que le véhicule a connu ce type de réparation, même si cette réparation spécifique n'a pas besoin d'être déclarée dans le contrôle technique par exemple. La voiture subira alors une décote de 10 à 15% par rapport à un véhicule du même âge mais n’ayant pas connu un passage au marbre. L’une des raisons derrière cette décote est notamment due à la propension qu’ont ces véhicules à rouiller où le garagiste a réalisé des soudures.