Tout savoir sur les accrochages

Il n’est pas toujours évident pour les usagers de la route de savoir comment réagir lorsqu’ils subissent un accrochage. Pourtant, même si les dégâts constatés suite à l’accrochage peuvent ne pas sembler importants, les usagers ne doivent pas hésiter à prendre ce type d’accident au sérieux afin de toucher une indemnisation correcte en fonction des dommages subis.

AU SOMMAIRE :

Deux automobilistes suite a un accrochage

Qu’est-ce qu’un accrochage ?

Dans le cadre de la conduite de véhicules motorisés ainsi que pour les compagnies d’assurance auto, un accrochage correspond à l’action d’un choc entre une voiture et un autre véhicule, un aménagement de la voirie, etc …

En général, le terme accrochage est réservé aux chocs de faible intensité et qui n’auront provoqué que peu voire aucun dommage pour les véhicules et les usagers de la route impliqués.

Dans le cas de choc d’une plus grande importance et ayant provoqué plus de dommages, il n’est pas rare de voir utiliser d’autres termes, comme par exemple celui de “collision”.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quels sont les réflexes à avoir en cas d’accrochage ?

Comme pour tous les autres types d’accidents de la route, un accrochage ne doit pas être pris à la légère par les usagers qui sont impliqués dans sa survenue. Les automobilistes ainsi que les autres usagers de la route liés à ce type d’accidents doivent d’abord protéger le périmètre de l’accrochage, afin d’éviter au maximum les risques de suraccident.

Si jamais l’accident a provoqué des dommages corporels, les usagers ne doivent pas hésiter à appeler les secours, en veillant à ne pas déplacer la personne blessée à moins que celle-ci ne soit exposée à un risque imminent.

Si l’accrochage n’a provoqué que des dommages matériels, les usagers impliqués doivent impérativement remplir un constat amiable. C’est ce document qui permettra aux compagnies d’assurance auto des conducteurs impliqués dans l’accrochage de déterminer la part de responsabilité de chaque usager dans la survenue du sinistre.

Carrosserie d'une voiture grise enfoncee suite a un accrochage

Pourquoi est-il important de remplir un constat amiable ?

Même si les dégâts constatés sur un véhicule suite à un accrochage ne semblent pas importants, il est nécessaire pour les usagers de la route de remplir un constat amiable car celui-ci permet non seulement aux assureurs de définir les responsabilités de chaque conducteur suite à cet accrochage, mais il permet aussi d’inscrire la version de chaque conducteur du déroulement des faits directement sur le document, ainsi que de protéger ses intérêts car si les dommages s'avèrent plus importants que ceux simplement constaté suite à l’accrochage, le conducteur ne pourra pas prétendre à une indemnisation, du fait de l’absence de constat amiable dûment rempli.

Il est également déconseillé d’accepter les arrangements entre automobilistes pour les usagers de la route qui ne sont pas responsables de l’accrochage, car ceux-ci seront certains d’être indemnisés par une assurance auto. De plus, il peut arriver que l’estimation des dommages soit en dessous des montants à prévoir pour remettre le véhicule en état. S’ils souhaitent s’arranger entre eux, les automobilistes doivent faire constater les dommages par un garagiste et doivent attendre de recevoir un devis, afin d’être certain des sommes qui devront être versées pour réparer la voiture.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Que faire si le conducteur à l’origine de l’accrochage n’est pas identifié ?

Si jamais l’usager à l’origine de l’accrochage ne peut pas être identifié et qu’il s’est enfui avant de pouvoir remplir un constat amiable et en ne laissant pas de moyen de contact, alors le conducteur dont le véhicule aura été endommagé sera la victime d’un délit de fuite. Si l’usager pourra tout de même espérer être indemnisé suite au sinistre qu’il aura subi, cette indemnisation dépendra de la situation

En effet, si le conducteur a souscrit une offre d’assurance comprenant la garantie tous accidents, celui-ci sera dédommagé par sa propre compagnie d’assurance. Mais si le conducteur n’a souscrit qu’une assurance auto “dommage collision”, alors il faudra que le conducteur à l’origine des dommages constatés sur sa voiture soit identifié pour qu’il soit indemnisé. 

Enfin, les usagers de la route qui n’ont souscrit qu’à une assurance auto au tiers, et qui ne bénéficient donc d’aucune couverture de la part de leur assureur pour les dommages subis par leur véhicule seront indemnisés par le Fond de Garantie des Assurances Obligatoires, ou FGAO.