Est-il possible de souscrire à une assurance auto avec un permis provisoire ?

Le permis provisoire est un document délivré dès l’obtention du permis de conduire par le jeune conducteur. Ce document officiel atteste de la réussite du candidat à l’examen pratique du permis de conduire. Suite à la réception de ce papier, le candidat est donc autorisé à circuler sur la route. Toute personne roulant dans un véhicule motorisé sur la voie publique est tenue d’avoir une assurance, un jeune conducteur avec un permis provisoire n’y fait donc pas exception. Mais comment fonctionne l’assurance auto avec les permis provisoires ?

AU SOMMAIRE :

Symbole de l'assurance auto avec une main qui protège une voiture rouge

Permis provisoire : définition

Après le passage du permis de conduire, les candidats qui réussissent le test obtiennent un permis provisoire en attendant que leur permis de conduire définitif soit délivré. Le permis provisoire est aussi connu sous le nom de CEPC (Certificat d’Examen du Permis de Conduire). Il est remis par email en cas d’issue favorable à l’épreuve pratique du permis de conduire. Le permis provisoire est valable pendant 4 mois, le temps d’attendre le permis probatoire, envoyé par voie postale. Passé cette date, le jeune conducteur doit normalement avoir reçu son petit carton rose. Si ce n’est pas le cas, il faut impérativement se rapprocher de la préfecture pour en savoir plus. 

En cas d’échec, le Certificat d’Examen est tout de même envoyé au candidat afin qu’il puisse comprendre quels axes il doit travailler à nouveau. Le document ne peut évidemment pas être utilisé pour conduire sur la route dans le cas où le candidat n’a pas obtenu une note suffisante. 

Plusieurs informations figurent sur ce document temporaire : 

  • La note finale obtenue par le candidat à l’examen.
  • La date de réussite à l’épreuve pratique.
  • L’évaluation détaillée de l’épreuve.
  • La mention favorable donnée par l’inspecteur.
  • Les informations personnelles du candidat.
Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Permis provisoire et assurance auto, le fonctionnement

A partir du moment où il obtient son permis de conduire, le candidat devient un jeune conducteur. Suite à l’épreuve pratique, il reçoit un certificat qui atteste de sa réussite : c’est le permis provisoire, délivré temporairement en attendant l’arrivée du permis définitif. Ce permis provisoire est identique au permis probatoire en termes d’autorisation et de statut : il stipule que le conducteur a obtenu son permis et peut rouler en toute légalité sur la route. 

Les assureurs ne font pas de différence entre un permis provisoire et un permis probatoire, car dans les faits, ce sont deux documents qui amènent la même finalité : un jeune conducteur vient d’obtenir son permis et souhaite commencer à rouler seul. Ce dernier peut donc assurer un véhicule dès l’obtention du permis provisoire : il n’est pas nécessaire d’attendre l’arrivée du permis définitif. En cas de retrait de permis ou de suspension de permis, qu'il soit provisoire ou classique, les démarches sont identiques.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Obtention du permis provisoire : quelle assurance choisir ? 

C’est bien connu : l’assurance pour les jeunes conducteurs coûte plus cher que la moyenne à cause de leur statut de novice. Les assureurs estiment que des conducteurs moins expérimentés courent de plus grands risques d’avoir des accidents. De ce fait, ils augmentent la prime d’assurance auto et ajoutent une surprime “jeune conducteur”. Vous l’aurez compris, assurer sa première voiture n’est pas toujours une partie de plaisir. 

Plusieurs options s’offrent aux jeunes conducteurs : 

  • Si vous conduisez occasionnellement, vous pouvez vous assurer en tant que conducteur secondaire sur le véhicule de vos parents. Cela vous permettra de cumuler un bonus pendant plusieurs mois, jusqu’à l’achat de votre premier véhicule.
  • Si vous avez besoin d’un véhicule dans l’immédiat, prenez le temps de bien le choisir. Les véhicules d’occasion coûtent moins cher à assurer que des véhicules neufs et puissants. Le choix des garanties, lui aussi, se doit d’être judicieux : sélectionnez un contrat adapté à vos besoins. En cas de perte de points, il existe par exemple une garantie "permis de conduire" destinée couvrir les frais des stages de récupération de points.