Tout savoir sur la surprime jeune conducteur

Si la formation à l’examen du permis de conduire permet aux jeunes conducteurs d’avoir les bases d’une conduite sécuritaire pour eux-mêmes et pour les autres usagers ainsi qu’une expérience suffisante pour décrocher l’épreuve pratique, elle ne suffit généralement pas pour faire de ces conducteurs des usagers aptes à répondre à toutes les situations de conduite susceptibles de se présenter. C’est pour répondre à ce manque d’expérience que les compagnies d’assurance auto ont la possibilité d’appliquer aux jeunes conducteurs une surprime spécifique, qui leur permet de compenser l’absence d’expérience par une participation financière plus importante.

AU SOMMAIRE :

Candidate ayant obtenu son examen du permis B

Qu’est-ce que la surprime jeune conducteur ?

La surprime jeune conducteur est, comme son nom l’indique, un complément de cotisation que les compagnies d’assurance auto peuvent appliquer sur la prime de référence des assurés appartenant à la catégorie des jeunes automobilistes et souhaitant généralement assurer leur première voiture.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

L’application d’une surprime jeune conducteur est-elle systématique ?

Si de nombreuses compagnies d’assurance auto appliquent une surprime pour leurs assurés appartenant à la catégorie des jeunes conducteurs, toutes ne le font pas obligatoirement. En effet, si la loi (et plus particulièrement l’article A335-9-1 du Code des assurances) autorise l’application d’une surprime spécifique pour les jeunes automobilistes tout en l’encadrant, son ajout de n’étant pas obligatoire.

Le choix d’augmenter ou non la prime de référence des jeunes conducteurs dépend principalement de la politique commerciale des assureurs. Ainsi, si les compagnies d’assurance auto “traditionnelles” n’hésiteront pas à appliquer une majoration complète aux jeunes automobilistes qui les choisissent pour souscrire une offre d'assurance auto, les compagnies spécialisées dans la couverture des jeunes automobilistes proposeront à ces usagers une majoration réduite, voire même aucune majoration, afin de mettre leurs offres en avant face aux tarifs plus onéreux des autres assureurs.

Employee d'une compagnie d'assurance preparant un contrat

Quels sont les usagers concernés par la surprime jeune conducteur ?

La surprime jeune conducteur peut concerner l’ensemble des conducteurs appartenant à la catégorie des jeunes usagers de la route, c’est-à-dire :

  • les assurés ayant décroché leur permis de conduire depuis moins de 3 ans
  • les assurés possédant le permis de conduire depuis plus longtemps mais n’ayant pas eu de contrat d’assurance auto en leur nom propre depuis une période de 3 ans ou plus

Ces usagers de la route sont retenus dans le cadre de l’application de ces majorations car ils représentent généralement des risques financiers plus importants pour l’assureur qui acceptera de couvrir leur véhicule. Il faut savoir que plus la voiture à assurer sera puissante, plus la surprime sera importante.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quel est le montant de la surprime appliquée à un jeune conducteur ?

Le coût maximum que représente la surprime jeune conducteur est encadré par la loi, et ne peut pas dépasser un tarif maximum de 100% de la prime de référence appliquée au jeune conducteur, c’est-à-dire le coût de son contrat d’assurance auto pour les garanties souscrites, avant l’application de la surprime.

De plus, le tarif de la majoration appliqué par les compagnies d’assurance auto est dégressif en fonction du nombre d’années passées sans que l’usager ne soit responsable d’un accident de la circulation. Enfin, les usagers de la route doivent savoir que le tarif de la surprime appliqué aux jeunes conducteurs ayant suivi l’apprentissage anticipé de la conduite est réduit par rapport à ceux ayant suivi une formation traditionnelle.

Classeurs contenant papiers lies a des assurances auto

Surprime d’un conducteur ayant suivi une formation traditionnelle au permis de conduire

Les jeunes usagers de la route ayant décroché leur examen du permis de conduire après avoir suivi un apprentissage classique à l’examen du permis de conduire seront soumis à l’application d’une surprime pendant une durée de trois ans. Le montant additionnel demandé à ces usagers sera dégressif et diminuera en fonction du nombre d’années consécutives passées sans provoquer d’accident.

Un jeune conducteur devra alors payer :

  • une surprime d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 100% du prix de sa prime de référence durant sa première année de permis
  • une surprime d’un tarif pouvant atteindre jusqu’à 50% du prix de la prime de référence durant la seconde année de permis du jeune conducteur
  • une surprime d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 25% du prix de la prime de référence durant la troisième année de permis du jeune usager

Une fois que l’assuré atteindra sa quatrième année de permis sans avoir provoqué d’accident ou de sinistre, alors la surprime jeune conducteur disparaîtra du calcul du tarif que le conducteur doit verser à sa compagnie d’assurance auto pour bénéficier des garanties et couvertures présentes dans son contrat.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Surprime d’un conducteur ayant suivi l’apprentissage anticipé de la conduite

Si le conducteur a suivi l’apprentissage anticipé de la conduite avant d’obtenir son examen du permis de conduire, alors celui-ci bénéficiera d’office d’une surprime réduite par rapport aux jeunes conducteurs ayant suivi un apprentissage classique.

Ainsi, ces assurés devront verser :

  • une surprime d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 50% du montant de la prime initiale lors de la première année de permis
  • une surprime d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 25% du prix de la prime de référence lors de la seconde année de permis
  • une surprime d’un montant pouvant atteindre  jusqu’à 12,5% du montant de la prime initiale durant la troisième année de permis

Comme pour les usagers ayant suivi une formation traditionnelle, les usagers de la route ayant obtenu leur permis de conduire après avoir réalisé une partie de leur apprentissage grâce à la conduite accompagnée verront leur surprime disparaître lors de leur passage à une quatrième année de permis sans sinistre.

Comment limiter la surprime ?

Plusieurs solutions peuvent aider à réduire la surprime appliquée aux jeunes conducteurs :

  • Réaliser sa formation au permis en conduite accompagnée pour minorer le montant de la surprime.
  • Choisir une première voiture d'occasion ou pas trop chère.
  • S'assurer en tant que conducteur secondaire sur le contrat de ses parents. (Attention dans ce cas de figure le jeune conducteur ne peut pas utiliser régulièrement le véhicule).