Jeune conducteur : quelle est la puissance fiscale maximale autorisée par l’assurance auto ?

Il n’est pas toujours facile d’être un jeune conducteur lorsqu’on souhaite assurer un véhicule. Les assurances considèrent que les nouveaux permis n’ont pas assez d’expérience et font par conséquent grimper le montant de leur prime d’assurance auto. Même s'il n’y a pas de règles concernant le type de véhicule choisi par le jeune assuré, il faut se rendre à l’évidence : plus la voiture est puissante, plus l’assurance sera chère et difficile à trouver. Les jeunes conducteurs souhaitant assurer leur véhicule doivent donc vérifier au préalable quelle est la puissance fiscale de ce dernier.

AU SOMMAIRE :

Jeune conductrice au volant d'une voiture puissante

La puissance fiscale, c’est quoi ? 

La puissance fiscale, également appelée puissance administrative, est calculée avec l’unité des chevaux fiscaux. Cette puissance du véhicule sert à déterminer le prix du certificat d’immatriculation mais sert aussi de base aux assurances auto pour déterminer le montant de la prime d’assurance. En effet, plus la puissance fiscale est importante, plus le véhicule est puissant et est cher à assurer. Il ne faut pas confondre la puissance réelle de la voiture, qui est une caractéristique du moteur, et la puissance administrative, qui est un indicateur fiscal. 

De nos jours, la puissance administrative des voitures est calculée selon le taux d’émission de dioxyde de carbone ainsi que la puissance maximale du moteur en kilowatts. La puissance fiscale facilite les différents calculs de taxes et de primes d’assurance auto sur les véhicules.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quelle puissance fiscale détermine si une voiture est puissante selon l’assurance auto ? 

Aucune règle n’est prédéfinie concernant le nombre de chevaux à partir desquels le prix de l’assurance auto grimpe. Cela dépend des compagnies d’assurance, qui appliquent leurs propres politiques tarifaires. On remarque tout de même une augmentation des prix au-delà de 90 chevaux pour les jeunes conducteurs. A partir de 130 chevaux, la différence de coût est indéniable. En effet, la plupart des voitures détenant 130 chevaux et plus sont généralement considérées comme puissantes. Encore une fois, ce n’est pas une vérité générale. 

Les assureurs considèrent qu’un jeune conducteur au volant d’une voiture puissante court plus de risques d’avoir un accident dont les dommages peuvent être matériels et corporels. Le jeune conducteur doit donc montrer pendant quelques années qu’il est capable de conduire un véhicule sans sinistre, avant de pouvoir acquérir une voiture dont la puissance fiscale est élevée. 


Attention : De manière générale, une voiture puissante coûtera toujours plus cher à assurer qu’un véhicule dont la puissance fiscale est moindre, et cela peu importe l’âge et l’expérience du conducteur.

Conductrice heureuse au volant d'ue voiture puissante

Combien coûte l’assurance auto pour un jeune conducteur et une voiture puissante ? 

Les chevaux fiscaux et l’assurance auto

De manière générale, les assureurs essaient de dissuader les jeunes conducteurs de choisir des voitures puissantes à assurer en proposant des prix exorbitants pour leur prime d’assurance. Compte tenu qu'ils paient déjà une surprime à cause de leur statut de novice, le choix d’une voiture à la puissance fiscale élevée peut rapidement devenir très cher. Il est difficile d’énoncer un prix précis pour l’assurance auto d’un jeune conducteur, car cela dépendra de plusieurs facteurs, comme la marque du véhicule, sa puissance mais aussi le profil du jeune conducteur. Il faut toutefois noter que le prix d’une assurance auto jeune conducteur pour une voiture citadine coûte parfois près de 4x moins cher qu’une assurance auto jeune conducteur pour une voiture puissante. 

Le profil du jeune conducteur

Tous les jeunes conducteurs ne sont pas égaux devant le coût d’une assurance auto : plusieurs facteurs peuvent influer sur le montant de leur contrat, surtout lorsqu'ils souhaitent assurer leur première voiture.

  • L’âge du conducteur, même s' il vient d’avoir son permis, peut lui être favorable. Par exemple, un conducteur novice de 18 ans sera moins avantagé qu’un conducteur novice de 25 ans. 
  • Le fait d’avoir réalisé la conduite accompagnée est un point positif pour les assureurs, qui le gratifient en proposant des prix moins élevés qu’un conducteur qui a passé son permis sans. 
  • Certains jeunes conducteurs peuvent accumuler un capital bonus en s’assurant tout d’abord sur le véhicule de leur parent en tant que conducteur secondaire. Cette option n’est valable que pour les nouveaux conducteurs qui conduisent occasionnellement en attendant d’acquérir leur propre véhicule. 
Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Existe-t-il une limite de chevaux fiscaux à ne pas dépasser pour un jeune conducteur ? 

Comme il n’existe pas de règle précise qui qualifie une voiture de puissante, il n’existe pas non plus de limite de chevaux fiscaux à ne pas dépasser pour les jeunes conducteurs. Cela va dépendre des assurances et du profil de l’assuré. Il est tout de même logique de constater que plus la voiture sera puissante fiscalement, plus le prix de l’assurance auto sera élevé. Afin d’obtenir le meilleur prix, il est recommandé de comparer les offres d’assurance pour trouver la meilleure option.

Jeune conducteur tendant les cles de son vehicule

Jeune conducteur et voiture puissante : comment faire ? 

Si vous souhaitez vraiment faire l’acquisition d’une voiture puissante alors que vous n’êtes qu’un jeune conducteur ou que vous allez le devenir, voici plusieurs options qui peuvent vous permettre de faire baisser le tarif de votre prime d’assurance, sans pour autant faire de miracles : 

  • Réalisez votre formation en conduite accompagnée, le tarif de votre assurance auto pourra être baissé au maximum à la moitié de la surprime demandée par l’assureur. 
  • Tournez-vous vers une voiture puissante d’occasion. Les voitures de seconde main coûtent toujours moins cher à assurer que les véhicules neufs, car le coût des réparations est moindre. 
  • Choisissez avec attention vos garanties.