Pourquoi conduit-on à droite ?

Dès lors qu’un conducteur acquiert de l’expérience au volant d’un véhicule, il prend de bonnes et de mauvaises habitudes de conduite qui pourront le suivre pendant un long moment. Le fait de conduire à droite, qui fait partie de ces bonnes habitudes de circulation, est étroitement lié à l’évolution de la mécanique automobile. Pourtant, si à l’époque médiévale tous les cavaliers européens circulaient sur la gauche, les choses vont changer avec les chariots, car pouvoir utiliser leur fouet sans risquer de blesser les autres usagers, les cochers devaient se positionner sur le côté droit. Finalement, c’est une ruse militaire de Napoléon qui va pousser les conducteurs à se déplacer sur la voie de droite.

Usagers circulant le long de voies d'autoroutes

Un héritage étroitement influencé par la mécanique

Pour les candidats au permis de conduire qui se demandent : « Pourquoi conduit-on à droite ? », la réponse est simple : à cause du choix des fabricants d’automobiles d’installer systématiquement certains éléments mécaniques du véhicule, et notamment le frein à main, au centre des automobiles. Cette décision est pourtant très logique, car cela permet aux conducteurs de l’utiliser avec leur main droite tout en maintenant le volant de la main gauche. Auparavant, le volant et le frein à main étaient positionnés sur la droite comme sur les véhicules anglais, pour faciliter la conduite des droitiers.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Dans l’Europe médiévale

Au moyen-âge, lorsque le principal moyen de transport était le cheval, les cavaliers portaient tous une épée à leur ceinture. À cette époque, même les gauchers apprenaient à manier le fer de la main droite. Tous les hommes portaient donc leur arme à gauche, même lorsqu’ils se déplaçaient à cheval. Aussi, pour ne pas blesser, sans le vouloir, les cavaliers qu’ils croisaient sur leur chemin, ils circulaient à gauche.

Ce que l’on doit aux Conestoga

Souvent associés à la ruée vers l’or dans l’Ouest américain, les Conestoga ainsi que les autres chariots à bâches, ont obligé les cochers à changer de sens de circulation. En effet, à cette époque, il n’était pas rare d’utiliser un fouet pour faire accélérer les chevaux. Aussi, pour mener l’attelage de la main droite et éviter les accidents lorsque deux charrettes se croisaient, ils circulaient sur la voie de droite.

Une ruse militaire signée Napoléon

Au début du XIXe siècle, afin de créer un effet de surprise, Napoléon a ordonné à ses troupes de ne plus attaquer sur le flanc gauche de la cavalerie, mais de commencer les combats par la droite. Cette ruse, qui va à l’encontre des traditions militaires lui a permis de remporter de nombreuses victoires dont la célèbre Bataille d’Austerlitz. Il a par la suite imposé la conduite à droite dans tout l’empire, par opposition avec le pouvoir britannique.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Le dernier changement de sens de conduite en date

En 2009, les Îles Samoa ont décidé de passer de la conduite à droite à la conduite à gauche. Derrière ce surprenant changement, qui a nécessité un réaménagement complet du réseau routier, se cache un objectif économique de grande envergure. En effet, le fait de conduire à droite empêchait les habitants circulant dans les îles d’acheter des voitures dans l’important parc de véhicules d’occasion de leurs voisins australiens et néo-zélandais. Dans ces deux états du Commonwealth, on circule normalement sur la voie gauche et les véhicules y sont donc adaptés.

Panneau indiquant le sens de circulation en vigueur en australie