Pourquoi faut-il se reposer régulièrement pendant un long trajet ?

Les chiffres de la Sécurité routière en France indiquent qu’un accident sur quatre est causé par la fatigue et la somnolence. C’est la difficulté qu’ont de trop nombreux conducteurs à effectuer des pauses régulières qui est pointée du doigt. Pourtant, il n’existe pas de meilleur remède pour lutter efficacement contre ces principaux deux facteurs souvent associés aux accidents de la route les plus graves. Alors, plutôt que de tenter de lutter contre le fonctionnement même du corps humain, les études sont formelles : il est fondamental pour les conducteurs de s’arrêter 15 minutes toutes les deux heures pour se dégourdir les jambes et quand la somnolence s’installe dans la durée, il faudra faire une sieste de 20 minutes dans un lieu calme.

Pour lutter efficacement contre la fatigue et la somnolence

Contrairement aux idées reçues, même le plus expérimenté des conducteurs ne sera pas capable de lutter contre un état de fatigue durant plusieurs heures. La monotonie de la conduite sur autoroute lorsque la circulation est quasiment nulle ainsi que la dette de sommeil chronique dont tous les Français souffrent n’arrangent pas les choses. Très rapidement, les premiers symptômes de somnolence au volant, comme les bâillements, les yeux qui piquent puis les paupières lourdes, vont faire leur apparition et cela va impacter le niveau de concentration de l’usager. Ainsi, à la moindre contrariété liée aux mouvements des autres usagers, ou à de jeunes passagers un peu trop bruyants, le conducteur risque de perdre son sang-froid et d’adopter un comportement de conduite particulièrement agressif.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Quels sont les risques liés à la fatigue et la somnolence

Force est de constater que très souvent lorsque la colère s’associe à la fatigue ou quand les états de somnolence atteignent des sommets, de trop nombreux conducteurs oublient de regarder la route pendant quelques secondes. Malheureusement, c’est ainsi que les sorties de route, les collisions avec un obstacle ou un autre usager ont généralement lieu. Lorsque cela se produit à la vitesse de 130 km/heure sur autoroute, ou encore lorsque le trafic est particulièrement dense, les conséquences pour le conducteur ainsi que les passagers de son véhicule en sont mortels.

Conductrice fatiguee dans son automobile

De quelle manière peut-on se reposer régulièrement pendant un long trajet ?

Même lorsqu’un conducteur effectue un long trajet alors qu’il est en pleine forme, il devra s’arrêter au moins un quart d’heure toutes les deux heures pour se reposer. Durant cet interlude, il faudra qu’il se relaxe les jambes en effectuant des étirements, voire une petite marche de quelques minutes à allure tranquille. Dans les cas où le départ a nécessité d’écourter la durée d’une bonne nuit de sommeil, il faudra tout simplement augmenter la fréquence des pauses. Enfin, plutôt que de consommer des boissons sucrées, du café ou encore des boissons alcoolisées, il est également conseillé de bien s’hydrater en buvant de l’eau fraîche.

Quand la somnolence s’installe...

Parfois, en dépit de toutes les précautions prises avant et pendant le trajet, la somnolence s’installe. Plutôt que de prendre des risques, le conducteur peut décider de s’octroyer une sieste d’une vingtaine de minutes au calme et à l’abri du soleil. En général, cela suffit à recharger les batteries puis à reprendre la route en toute sérénité. Dans les rares cas où les arrêts ne peuvent pas durer trop longtemps, il reste une solution aux conducteurs qui souhaitent se reposer pendant un long trajet : céder le volant à un autre conducteur.

Automobiliste baillant dans son vehicule

Avant même de prendre la route pour effectuer un long trajet, le conducteur doit observer un temps de repos suffisant. Aussi, il est vivement déconseillé de programmer un départ en soirée ou de nuit après une longue journée de travail. D’ailleurs, en partant tôt dans la matinée en période estivale, les usagers éviteront de passer les heures les plus chaudes dans l’habitacle d’un véhicule. Les prises de médicaments, la consommation d’alcool ainsi que les repas trop copieux entraînent également des états de somnolence chez les conducteurs.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !