Peu importe leur couleur, les balises de virage sont systématiquement implantées par les services de voirie afin de matérialiser le tracé extérieur des virages dans les sections dépourvues de délinéateurs. Cette signalisation spécifique doit permettre à chaque usager de mieux évaluer les virages, notamment ceux dont le tracé est particulièrement complexe. De fait, ces balises routières peuvent être aussi bien implantées sur l’accotement que sur des barrières de sécurité. Enfin, il n’est pas rare de retrouver certains de ces éléments de la signalisation verticale le long des routes de montagne qui sont fréquemment enneigées.

toutes les balises du code de la route

À quoi servent les balises de virage ?

Alors que les panneaux de limitation de vitesse permettent d’informer les conducteurs de la vitesse maximum autorisée, les balises de virage ont pour objectif de déterminer avec précision le tracé externe de certains virages. En théorie, leur implantation doit permettre de réduire les dérapages ou sorties de route qui ont généralement lieu lorsque la courbe d’un virage est mal évaluée par un usager. Aussi, l’intérêt de leur implantation nécessite un travail important et au cas par cas de la part du gestionnaire de la voirie. Dans les faits, la majorité des balises de virage, que l’on retrouve sur les réseaux routiers français, ne sont pas aisément repérables, et ceci même si deux à trois d’entres elles sont installées avant l’entrée et après la sortie de la courbe.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les balises de virage sur l’accotement

Codifiées J4, les balises de virage qui sont implantées sur l’accotement ont un format rectangulaire et elles sont dotées d’un fond bleu. Leurs bandes blanches sont rétroréfléchissantes afin de leur offrir une plus grande visibilité de nuit, sans risquer de provoquer un éblouissement lié à l’utilisation des phares. Afin de ne pas interférer avec les déplacements des véhicules, ces balises de signalisation sont toujours implantées sur l’accotement extérieur du virage, à la limite de la zone de récupération.

Balises et panneau indiquant un virage

Les balises de virage sur barrière de sécurité

Codifiées J1, les balises de virage qui sont implantées sur les barrières de sécurité ont un format cylindrique. De couleur blanche, elles sont dotées d’un collier rétroréfléchissant qui leur permet d’être visibles de jour comme de nuit. Leur fixation est réalisée à l’aide de matériaux offrant une bonne résistance à la corrosion comme l’acier galvanisé. Dans tous les cas, elles sont implantées devant, derrière ou sur la barrière de sécurité à l’aide d’un bras de fixation.

Les balises de virage en montagne

Lorsqu’il est question des balises de virage présentes sur les routes de montagne, les règles d’implantation sont les mêmes que celles prévues sur l’accotement. Pourtant, ce ne sont pas des balises J1, mais des balises J1 bis qui sont utilisées. Cette balise se différencie par son sommet rouge, qui lui permet de rester visible même en cas de fortes chutes de neige.

Les balises de virage, comme tous les autres éléments de signalisation, donnent accès aux conducteurs à des informations qui leur permettent d’avoir une meilleure lecture de la route. Ainsi, il leur est possible d’anticiper les changements de direction, qui devront être effectués par leur véhicule, mais également d’adapter leur vitesse à l’approche d’un virage. En demeurant attentif et concentré durant un trajet, un conducteur est capable d’éviter les principaux dangers qui engendrent près de 15 % des accidents de la route.

Nos villes couvertes par la conduite :