Durant un trajet sur route et sur autoroute, il n’est pas rare de croiser des balises de guidage. Ces éléments de signalisation sont utilisés pour compléter, de manière permanente ou temporaire, les indications fournies aux usagers. Aussi, pour faciliter leur compréhension, il existe des blanches, des vertes et des jaunes. Les différents types de bornes et de balises remplissent une mission particulière, et c’est pour cela que les conducteurs doivent impérativement y prêter attention afin d’adopter un comportement adapté en leur présence.

Les balises de route

Qu’est ce qu’une balise de guidage et à quoi servent-elles ?

Au même titre que les panneaux, ou encore le marquage au sol, les balises de guidage sont des éléments de signalisation. Généralement, elles sont implantées aux abords de la chaussée afin de donner des indications complémentaires aux usagers de la route. Ces indications peuvent concerner une restriction d’usage, signaler un aménagement spécifique ou encore délimiter une zone de travaux. De fait, elles peuvent revêtir un caractère permanent ou temporaire en fonction de leur couleur. Dans tous les cas, leur mission principale consiste à renforcer le marquage au sol afin d’offrir la meilleure lecture possible aux conducteurs, et ainsi réduire le risque d’accidents de la route lié à une mauvaise interprétation ou à un manque de vigilance.

🚦 Consultez la définition complète des balises et des bornes de signalisation 🚦

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les balises de guidage blanches

Les balises de guidage de couleur blanche sont codifiées J11 et elles font partie des éléments de signalisation permanents. De manière générale, elles sont implantées par les gestionnaires de voirie pour  :

  • renforcer le marquage au sol
  • signaler les obstacles
  • réduire le nombre de voies

En leur présence, les conducteurs devront adapter leur allure tout en étant particulièrement attentifs à leur environnement de conduite. En regardant suffisamment loin, un automobiliste peut anticiper ses actions afin de continuer tranquillement son trajet.

Les balises de guidage vertes

Les balises de guidage de couleur verte sont codifiées J12 et elles font partie des éléments de signalisation permanents. De manière générale, elles sont implantées par les gestionnaires de voirie pour signaler la présence de voies divergentes aux usagers. Sur les autoroutes, leur utilisation permet également de renforcer la présence d’une balise de musoir. Ainsi, les conducteurs peuvent anticiper les mouvements liés à la présence d’une divergence des voies, mais également positionner correctement leur véhicule dans une voie.

Groupe de balises de guidage de couleur verte

Les balises de guidage jaune

Les balises de guidage de couleur jaune sont codifiées K5D et elles font, quant-à-elles, parties des éléments de signalisation temporaires. Grâce à leur implantation, les gestionnaires de la voirie peuvent renforcer les dispositifs de signalisation temporaire déployés aux abords des zones de travaux. Leur implantation permet aux conducteurs de délimiter visuellement la partie de la chaussée qui ne leur est pas, ou plus, accessible.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les balises de guidage peuvent être particulièrement cruelles lorsqu’un véhicule est mal positionné dans sa voie de circulation, et beaucoup de jeunes conducteurs en font la douloureuse l’expérience. De manière générale, en cas d’accrochage les dégâts matériels sont plutôt légers. Cependant, déborder sur une balise de guidage peut conduire à une crevaison et dans les cas les plus graves, à une belle sortie de route. Aussi, il est important pour les jeunes conducteurs comme pour les automobilistes les plus expérimentés de veiller à toujours circuler en respectant le marquage au sol, sans déborder sur l’accotement.

Nos villes couvertes par la conduite :