Les sanctions en cas d’infraction au stationnement en zone bleue

Lorsque des usagers de la route désirent stationner en agglomération, ils ne peuvent pas s’arrêter sur toutes les places de stationnement présentes. En effet, certaines places de stationnement sont réservées à des usagers particuliers, ou bien ne peuvent être occupées que pour une durée limitée. C’est notamment le cas des places de stationnement en zone bleue. Et si les usagers de la route ne respectent pas les règles de stationnement liées aux zones bleues, alors ils seront sanctionnés par la remise d’une contravention.

AU SOMMAIRE :

Voitures stationnées en zone bleue

Les règles liées au stationnement en zone bleue

Les zones bleues sont des zones de stationnement mises en place par les municipalités dont la spécificité tient dans le fait qu’elles sont gratuites mais à durée limitée. Comme leur nom l’indique, ces zones bleues sont facilement reconnaissables grâce au marquage au sol de couleur bleue qui délimite ces places de stationnement.

Pour pouvoir stationner sur une place située dans une zone bleue, les usagers de la route doivent posséder un disque de stationnement, qui leur permet d’indiquer à quelle heure ils sont arrivés sur cette place de stationnement.

Attention cependant lorsque vous stationnez sur une place dans une zone bleue, car la durée de stationnement n’est pas toujours la même d’une municipalité à une autre. Vous devez donc vérifier sur les panneaux de signalisation la durée de stationnement maximale qui peut être appliquée à votre véhicule, au risque de vous retrouver en infraction si vous restez trop longtemps sur cette place de stationnement.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les sanctions liées au non-respect de ces zones bleues

Les usagers de la route se retrouveront en infraction vis-à-vis du Code de la route s’ils ne respectent pas les règles associées aux stationnements dans les zones bleues s’ils ne disposent pas d’un disque de stationnement conforme, si leur disque de stationnement n’est pas bien réglé ou s’il n’est pas installé de façon visible sur le pare-brise, ou bien encore si vous avez dépassé le temps durant lequel vous étiez autorisé à stationner.

Toutes ces infractions au Code de la route qui peuvent être relevées dans les zones bleues seront sanctionnées par le biais d’une contravention de deuxième classe, qui s'accompagne par la remise d’une amende forfaitaire d’un montant de 35 euros.