Tout savoir sur le point mort

La notion de "point mort" suscite de très nombreuses interrogations auprès des candidats au permis de conduire. Pourtant, il s’agit simplement tout simplement de la position du levier de vitesse grâce à laquelle les roues tournent dans le vide, comme l’expliquent les différents cours permettant aux candidats d'apprendre le code de la route.

AU SOMMAIRE :

Quand et pourquoi utilise-t-on le point mort  ?

Lorsque la boîte de vitesses est au point mort, les roues et le moteur de l'automobile ne sont plus couplés. C'est généralement le cas lorsqu’aucune vitesse n’est passée par le conducteur, mais que celui-ci maintient son pied sur la pédale d’embrayage alors que son véhicule continue d'avancer. Cette pratique de conduite peut rapidement s'avérer très dangereuse car elle altère considérablement la tenue de route du véhicule, notamment pendant les descentes. En effet, en l’absence de frein moteur lié aux différents rapports de vitesse, le conducteur devra freiner encore fort s'il souhaite stopper son véhicule. Par la suite, l’échauffement des freins peut avoir des conséquences directes sur la durée de vie des plaquettes de frein, mais également sur les garnitures de freins ou d'autres éléments de ce type. C’est pour cela qu’il est formellement déconseillé aux apprentis conducteurs d’utiliser le point mort durant leurs sessions de conduite, sauf lorsque le véhicule est arrêté au niveau d'un feu rouge.

Usager de la route utilisant sa pedale de freins

Réaliser des économies

Peu de conducteurs en ont conscience, mais contrairement aux idées reçues, rouler au point mort ne permet pas de réaliser de réelles économies de carburant. En effet, les voitures qui sont dotées d’un moteur à injection doivent maintenir l'arrivée d'un flux d’essence ou de gazole continu dans leur système de motorisation, même lorsqu’elles tournent au ralenti.

Seules les dernières générations de voitures hybrides telles que celles fabriquées par Toyota ont adopté une technologie de point mort spécifique, appelée le Pulse & Glide. Cette technologie peut être utilisée jusqu’à la vitesse de 60 km/heure et ne sollicitera que le moteur électrique afin de lui permettre de recharger l’autonomie de sa batterie en accumulant de l’énergie.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Privilégier le frein moteur

Les conducteurs tentés de se mettre au point mort durant leur trajet en pensant qu’ils limitent la consommation de carburant de leur véhicule mettent en oeuvre ici de mauvaises habitudes. Cependant, il existe une parade à ce type de comportement inadapté à une conduite sécuritaire et responsable : l’utilisation systématique du frein moteur. En effet, les motorisations qui équipent actuellement la grande majorité des véhicules coupent le flux de carburant lorsque le frein moteur est utilisé. Les effets de ce dernier se ressentent tout particulièrement sur les trois premières vitesses, bien que ce phénomène puisse se retrouver sur l’ensemble des rapports de vitesse.

🚦 Consultez la définition complète du frein moteur 🚦

Protection d'un levier de vitesse

Les risques de l’utilisation du point mort

Au-delà des risques mécaniques évoqués plus haut, le fait de rouler en utilisant le point mort peut générer des situations particulièrement dangereuses, notamment dans le cadre d’un freinage d’urgence. En effet, dans ce type de situation, il sera très difficile, voire même impossible, pour un conducteur d’arrêter totalement son véhicule en cas de risques de collision ou d'accident importants. Les nombreuses évolutions en matière de conception automobile et l’arrivée massive des capteurs électroniques ont créé des liens très étroits entre le bon fonctionnement d’un moteur et le circuit de freinage d’un véhicule. Ainsi les risques de collisions multiples et leurs conséquences souvent mortelles seront très élevés pour le conducteur, ses passagers, mais également les autres usagers de la route en cas de dysfonctionnement majeur d'un ou de plusieurs éléments du système de freinage.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

L’utilisation du point mort doit donc se limiter à l’arrêt temporaire et au stationnement de l'automobile dans un emplacement prévu à cet effet. Dans tous les autres cas d'utilisation, il s’agit d’une pratique à risque dont les conséquences peuvent s'avérer catastrophiques pour l'automobiliste, ses passagers ou d'autres usagers de la voirie.

Nos villes couvertes par la conduite :