Les zones de déformation des automobiles

Assurer la sécurité des usagers de la route est devenue au fil du temps l’une des grandes priorités des constructeurs automobiles. Pour réaliser au mieux cette mission, ceux-ci ont développé différents éléments de sécurité actifs et passifs, permettant chacun à leur manière de participer à la survie des usagers en cas de choc. C’est dans cette optique de sécurisation des usagers que les constructeurs n’ont eu de cesse d’améliorer les zones de déformation de l'habitacle, qui sont situées à l’avant et à l’arrière du véhicule. 

AU SOMMAIRE :

Vehicules deformes suite a une collision

Zone de déformation : définition

La zone de déformation des automobiles, aussi appelée “zone de froissement” correspond aux éléments situés généralement à l’avant et à l’arrière du véhicule et spécialement conçus pour se déformer suite à une collision

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quelle est l’utilité des zones de déformation des automobiles ?

Lorsqu’un véhicule comportant une zone de déformation subit un choc, l’avant ou l’arrière de l’automobile va se déformer en se pliant et se froissant afin d’absorber une partie de l’énergie générée par le choc. Cette partie de l’automobile devient alors une zone tampon située entre l’obstacle et les occupants du véhicule. Cette zone de déformation permet de réduire la force de l’impact subi par le véhicule tant qu’elle continue de se déformer.

Les traverses ainsi que les longerons installés au niveau des zones déformables sont eux aussi spécifiquement conçus afin de se déformer suite à un choc, permettant ainsi de réduire les risques de traumatismes que pourraient subir les usagers victimes d’un choc frontal.

Capot d'une automobile deforme suite a une collision

La complémentarité entre les zones de déformation et la cellule de survie

Si les zones de déformation sont des éléments importants de la sécurité des usagers de la route, les véhicules ne sont pas totalement déformables. En effet, si l’habitacle des véhicules était entièrement déformable, les risques pour les usagers de la route de se retrouver écrasés entre les éléments de la carrosserie seraient trop grands, et leurs chances de survie ou d’éviter des lésions graves seraient réduites d’autant.

Pour pallier ce danger, les constructeurs automobiles installent également une cellule de survie dans l’habitacle de leurs véhicules. Contrairement à la zone de déformation, cette partie du véhicule est tout spécialement conçue pour résister aux chocs et pour éviter de se déformer. Comme la cellule de survie comprend les éléments de la carrosserie situés directement autour des usagers installés dans le véhicule, cet élément peut être considéré comme étant le dernier rempart entre le conducteur (ainsi que ses éventuels passagers) et les éléments mécaniques ou extérieurs qui pourraient traverser l’habitacle suite au choc.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Absence de zones de déformation sur les éléments latéraux

Si les zones de déformation avant et arrière des véhicules motorisés sont spécifiquement conçues et sont suffisamment éloignées des passagers pour leur assurer une excellente protection en cas de choc, ce n’est malheureusement pas le cas des portières du véhicule. La partie latérale d’une automobile ou de tout autre véhicule motorisé ne dispose pas de la même proportion d’éléments permettant de se déformer afin de réduire la puissance d’un impact. Heureusement, pour pallier cette faiblesse, les constructeurs automobiles ont spécialement développé et installé sur leurs véhicules des renforts latéraux plus résistants que les autres éléments du châssis. Ainsi en cas de choc latéral, les passagers du véhicule ne compteront pas que sur la cellule de survie afin de les protéger.

Nos villes couvertes par la conduite :