Le contrôle technique pour les voitures électriques

Pour pouvoir circuler en parfaite légalité, les propriétaires de véhicules motorisés doivent impérativement s’assurer que leur voiture est dans un état de fonctionnement n’engendrant pas de risques ni pour eux-mêmes ni pour les autres usagers de la route.

C’est pour cette raison que les voitures doivent passer régulièrement des contrôles techniques. Et en tant qu’automobiles, les voitures électriques ne font pas exception à cette obligation et doivent donc, elles aussi, réaliser régulièrement un contrôle technique adapté à leurs spécificités. 

AU SOMMAIRE :

Controle technique d'une voiture electrique

Les voitures électriques doivent-elles passer un contrôle technique ?

Comme tous les types de voitures, les voitures électriques n’échappent pas à l’obligation de réaliser régulièrement des contrôles techniques, afin de s’assurer que le véhicule est en parfait état et qu’il ne représente pas un risque pour son conducteur comme pour les autres usagers de la route.

Les voitures électriques doivent donc, comme les automobiles classiques, passer un contrôle technique quatre ans après leur mise en circulation, puis un nouveau contrôle technique tous les deux ans.

De plus, si un propriétaire de voiture électrique souhaite revendre sa voiture électrique, celui-ci doit impérativement présenter un contrôle technique datant de moins de 6 mois à son acheteur potentiel, notamment pour que celui-ci puisse connaître en détail l’état de la batterie.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quelles sont les modalités du contrôle technique des voitures électriques ?

Parce qu’il s’agit de véhicules spécifiques, les voitures électriques doivent réaliser un contrôle technique comportant l'ensemble des points de vérification prévus pour tous les types de voitures (à l'exception de ceux liés au bon fonctionnement d’un moteur thermique), ainsi que 11 points de contrôle supplémentaires liés au moteur électrique.

Les principaux points de vérification spécifiques aux voitures électriques et qui diffèrent des points de vérification liés aux voitures thermiques sont la trappe et la prise de charge, le dispositif antidémarrage empêchant de prendre le véhicule lorsque celui-ci est branché, le câble de charge, le câblage ainsi que les connecteurs haute tension, le contrôle des orifices d’aération, la batterie, …

8 de ces points de contrôle spécifiques peuvent entraîner le besoin de réaliser une contre-visite s’ils ne répondent pas aux attentes du contrôle technique en matière de sécurité.

Contrairement aux voitures thermiques, les voitures électriques ne sont soumises à aucun test d’émission, puisque ces véhicules dégagent extrêmement peu d’émissions polluantes de par la nature de leur carburant.

Batterie et moteur d une voiture electrique

Combien coûte le contrôle technique d’une voiture électrique ?

Pour réaliser un contrôle technique pour une voiture électrique, les contrôleurs techniques doivent avoir à leur disposition du matériel spécifique et doivent avoir suivi une formation leur permettant de contrôler ce type de véhicule.

En ajoutant les 11 points de contrôle supplémentaires liés directement au contrôle technique des véhicules électriques, cela représente des investissements et des dépenses réalisées par le centre de contrôle technique, qui se reportent sur la facture du propriétaire de véhicule électrique qui doit faire contrôler sa voiture.

Ainsi, le contrôle technique d’une voiture électrique peut coûter jusqu’à 30% plus cher que le contrôle technique réalisé pour une voiture thermique.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an