Tout savoir sur les éthylotests chimiques

Tous les usagers de la route qui désirent prendre le volant après avoir bu de l’alcool doivent s’assurer que leur alcoolémie ne dépasse pas le taux autorisé par la loi en fonction de leur profil d’usager de la route. Le moyen le plus simple et le plus accessible leur permettant de s’assurer qu’ils peuvent prendre le volant est de réaliser un test d’alcoolémie grâce à un éthylotest chimique.

AU SOMMAIRE :

Conductrice soufflant dans un éthylotest

Qu’est-ce qu’un éthylotest chimique ?

Un éthylotest chimique est un dispositif permettant d’évaluer le taux d’alcool présent dans le sang d’un individu en analysant le volume d’alcool présent dans l’air que la personne expire.

Les premiers dispositifs de contrôle du volume d’éthanol présent dans l’haleine expirée ont vu le jour au début des années 1930. Mais il s’agissait de machines complexes et qui, bien que transportables, étaient relativement encombrantes et peu pratiques.

Le tout premier éthylotest est développé en 1954 par le professeur Robert Frank Borkenstein, connu également pour sa participation à l’invention du polygraphe (surnommé également le détecteur de mensonges). L’éthylotest de Borkenstein, plus petit et plus simple à utiliser par les forces de l’ordre que les inventions précédentes, est rapidement adopté par l’ensemble des forces de l’ordre du monde entier.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment utiliser un éthylotest chimique ?

Le conducteur qui souhaite utiliser un éthylotest chimique devra, tout d’abord, vérifier que le dispositif n’a pas atteint sa date de péremption. Si l’éthylotest est encore utilisable, le conducteur doit soit briser les extrémités du tube en plastique plastique contenant le réactif chimique, soit appliquer une simple pression sur ces deux extrémités en fonction du modèle utilisé.

L’utilisateur doit ensuite souffler dans le ballon en plastique inclus dans l’éthylotest, en veillant à le remplir en une seule fois. Le tube en plastique est ensuite rattaché au ballon avant que le conducteur n'appuie lentement sur le ballon pour que celui-ci se vide régulièrement de son air, qui traversera le tube en plastique.

Embouts de depistage d'ethylotests

Comment fonctionne un éthylotest chimique ?

Les éthylotests chimiques fonctionnent grâce à un réactif chimique : le dichromate de potassium, dont la formule chimique est K2Cr2O7. Lorsqu’un conducteur qui a consommé de l’alcool souffle dans un éthylotest chimique, les ions chrome VI, de couleur orange, que le dispositif contient vont, au passage de l’air chargé en alcool éthylique rejeté par l’utilisateur, se réduire en ions chrome III. Les ions chrome vont alors changer de couleur, passant du orange au vert, ce qui permet d’attester de la présence d’alcool dans le souffle de la personne qui a réalisé le test.

Lire les résultats d’un éthylotest chimique

Le tube de plastique contenant le réactif chimique utilisé afin de vérifier la présence ou non d’alcool dans l’air expiré par l’utilisateur comprend un trait noir ou rouge permettant d’indiquer le niveau que le changement de couleur ne doit pas atteindre pour que le conducteur soit considéré comme étant en état de prendre le volant.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Comment jeter un éthylotest chimique usagé ?

Les notices et les emballages des éthylotests chimiques jetables indiquent qu’il est recommandé de jeter les éthylotests périmés ou ceux venant d’être utilisés dans une poubelle classique dans les meilleurs délais. En effet, le bichromate de potassium qui compose le réactif utilisé pour détecter la présence d’alcool dans l’air expiré est extrêmement nocif, autant pour la santé des personnes, puisqu’il s’agit d’un poison mortel à certaine dose et d’un cancérogène, que pour l’environnement.

Or, si jeter un éthylotest périmé ou utilisé dans la nature est proscrit, la solution idéale pour s’en débarrasser n’existe pas encore. En effet, la destruction des éthylotests chimiques avec les ordures ménagères classiques n’est pas sans danger pour l'environnement ni pour les personnes chargées du traitement des déchets. L’idéal serait de mettre en place une filière de recyclage spécifique pour les éthylotests ou de les intégrer à une filière de recyclage déjà existante. En attendant qu’une telle filière de recyclage soit mise en place, les éthylotests usagés peuvent être conservés, en veillant à les ranger hors de portée des enfants.