Tout savoir sur les antécédents d’assurance auto à trois ans

Pour pouvoir souscrire un nouveau contrat d'assurance auto pour son véhicule, les automobilistes doivent fournir à leur futur assureur un certain nombre de documents permettant à la compagnie d’assurance auto de définir si le conducteur représente un risque financier important ou non. Parmi ces documents, l’usager doit fournir ses antécédents d’assurance, présentés sur une période atteignant généralement trois ans. Les antécédents vont regrouper plusieurs informations, dont le coefficient bonus-malus du conducteur.

AU SOMMAIRE :

Classeurs contenant papiers lies a des assurances auto

Sur quelles périodes peuvent porter les antécédents demandés par les assureurs ?

Si une déclaration des antécédents est systématiquement demandée dès lors qu’un assuré souhaite souscrire à une certaine garantie, la durée de la période devant faire l’objet dépendra principalement du type d’assurance auquel il souhaite souscrire.

Si dans le cadre de la souscription à un contrat d’assurance auto l’assureur peut demander une déclaration des antécédents s'étalant sur une durée allant de 2 ans jusqu’à 5 ans, la souscription à d’autres types de contrats d’assurance peut impliquer la remise d’une déclaration d’antécédents portant sur une période nettement plus étendue. Ainsi, pour la souscription d’un contrat d'assurance emprunteur par exemple, le souscripteur doit réaliser un questionnaire de santé comprenant des antécédents allant jusqu’à 10 ans.

Concernant le passé du conducteur, le futur assureur va regarder avec attention le niveau de son coefficient bonus-malus et notamment si il a eu des accidents responsables.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Pourquoi les assureurs demandent-ils des antécédents d’assurance auto à trois ans ?

Dans le cadre d’une souscription à une offre d’assurance auto, la plupart des assureurs demandent une déclaration des antécédents pourtant sur au moins 3 années avant la signature du contrat

En présentant à leur futur assureur leurs antécédents étalés sur une période de trois ans, les assurés fournissent l’ensemble des informations permettant à leur futur assureur auto de dresser un devis d’assurance auto correspondant le mieux aux besoins comme au profil de l’usager et de son véhicule.

Cette période de trois ans est celle associée à un “jeune conducteur”. Qu’il s’agisse d’un candidat ayant tout juste décroché son examen du permis de conduire ou ayant repris le volant après une certaine période sans conduire ni avoir à assurer une voiture, en analysant les antécédents du conducteur sur trois ans. En ajoutant le relevé d’information remis à l’assureur par sa compagnie d’assurance auto précédente, qui liste l’ensemble des sinistres qu’a subi le conducteur pendant une durée de cinq ans, l'assureur pourra définir si l’usager a acquis suffisamment d’expérience au volant ou s’il ne représente plus un risque financier trop important, et évitera ainsi d’appliquer une surprime sur son contrat d’assurance auto. Si vous décidez d'assurer deux voitures différentes chez deux assureurs différents, il se peut que les exigences en termes d'antécédents ne soient pas les mêmes.

Signature d'un contrat d'assurance.

Que faire en cas d’absence d’antécédents à trois ans ?

Si l’assuré est dans l’incapacité de présenter une déclaration d’antécédents portant sur les trois années précédentes car il n’avait pas encore le permis de conduire, parce qu’il n’avait plus le droit de conduire ou parce qu’il n’était plus assuré en son nom propre, alors il devra s’attendre à voir son futur assureur ajouter une surprime pour les jeunes conducteurs à sa future prime d’assurance auto.

Mais heureusement pour eux, les conducteurs ne bénéficiant pas d’antécédents d’assurance auto à trois ans peuvent néanmoins essayer certaines astuces afin de réduire le montant de leur contrat d'assurance auto.

L’un des avantages associés au marché de l’assurance auto est qu’il compte un grand nombre d’acteurs, et que certains se sont spécialisés dans la couverture d’usagers ayant des profils généralement considérés comme étant “à risques” pour les autres compagnies d’assurance auto. En comparant les offres proposées par des assureurs spécialisés dans les jeunes conducteurs, par exemple, un usager de la route ne possédant pas d’antécédents à 3 ans peut négocier afin de faire baisser le montant de sa prime d’assurance auto et peut, si l’assureur ne baisse pas suffisamment le montant de la surprime, choisir de se tourner vers l’une de ces compagnies d’assurance auto spécialisée dans les jeunes conducteurs comme c’est le cas pour Ornikar Assurance si l’usager a moins de 28 ans.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.