L’assurance des voitures et véhicules non roulants

Beaucoup de conducteurs se demandent, lorsque leur véhicule est immobilisé pour une longue période, s’il est nécessaire de continuer à l’assurer. En France, l’assurance d’une automobile ou d’un véhicule non roulant répond à la même obligation que ceux qui circulent quotidiennement.

AU SOMMAIRE :

Certificat d'assurance vert

Définition : qu’est-ce qu’une voiture immobilisée ou un véhicule non-roulant ?

Une voiture immobilisée est un véhicule ne circulant plus et passant la totalité de son temps sur un parking ou dans un garage. Quelle que soit la raison à l’origine de cette immobilisation (hospitalisation du conducteur, incapacité de l’usager à la conduite, changement d’habitudes de conduite, …), celui-ci doit faire l’objet d’une immobilisation réelle et de longue durée.

Faut-il assurer les voitures et véhicules non roulants ?

Le fait d’assurer une voiture et un véhicule non roulant est une obligation légale liée à l’article L211-1 du Code des assurances sur l’ensemble du territoire français. Cela implique la mise en place d’un contrat d’assurance impliquant, à minima, une garantie responsabilité civile. Grâce à elle, le propriétaire d’un véhicule est couvert pour les dommages corporels et matériels que son véhicule pourra causer à un ou plusieurs tiers. Attention, la responsabilité civile n’ouvre aucun droit à l’indemnisation pour les dégâts subis par le titulaire du certificat d'immatriculation. C’est pour cela qu’il ne s’agit, même si son rôle est très important dans le cadre d’un accident responsable, que d’une garantie de base qui doit être complétée afin d’assurer une couverture optimale au véhicule.

Peu de conducteurs en ont conscience, mais le stockage d’un véhicule peut entraîner des accidents domestiques tels qu’un incendie, ou encore une explosion, ce qui peut se solder par des dommages subis par des tiers. C’est pour pouvoir garantir les autres usagers contre des dommages que pourrait provoquer éventuellement ce véhicule mis hors circulation que le propriétaire doit souscrire au minimum à l’assurance auto au tiers, ou responsabilité civile.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quelle assurance des voitures et véhicules non roulants ?

Plutôt que de continuer à payer une assurance tous risques très complète pour l’assurance d’une voiture ou d’un véhicule non roulant, il vaut mieux diminuer ses garanties. Cela est possible en passant à un contrat d’assurance intermédiaire qui, contrairement à l’assurance « au tiers », pourra protéger le véhicule ainsi que son conducteur en cas d’accident. Certaines compagnies d’assurance proposent également des contrats spécifiques « hors circulation » qui permettent de réduire le coût de l’assurance d’une voiture et véhicule non roulant, tout en offrant chaque garantie essentielle que le propriétaire est en droit d’attendre pour sa voiture.

Comment résilier l’assurance des voitures et véhicules non roulants ?

Autre possibilité pour assurer une voiture ou un véhicule non roulant  : résilier son contrat d’assurance. Pour cela, il faudra réaliser les opérations nécessaires pour que le véhicule ne soit plus en capacité de circuler. Pour cela, les roues ne devront plus toucher le sol, le carburant ainsi que la batterie devront être retirés afin d'éliminer tous les risques d’incendie de nature accidentelle. Dans ce cas précis, il ne sera plus nécessaire de souscrire un contrat d’assurance.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Les sanctions liées aux véhicules non roulants

Si, jusqu’en 2017, le fait de posséder un véhicule motorisé non couvert par une assurance était considéré comme un délit entraînant la suspension du permis de conduire et la confiscation du véhicule, l’entrée en vigueur de la loi de la modernisation de la justice a changé la donne. À présent, ce délit est traité comme une contravention et il est sanctionné par une amende forfaitaire d’un montant de 500 euros sans qu’il soit nécessaire de se présenter devant un tribunal.

Plusieurs conducteurs français ont tenté de créer des jurisprudences afin d’assouplir la réglementation liée à l’assurance d’une voiture ou d’un véhicule non roulant, mais cela n’a jamais abouti. La Cour de cassation a systématiquement insisté sur la capacité d’un véhicule à rouler qui implique l’obligation d’assurance. Aussi, pour éviter de se retrouver dans une situation administrative plus que complexe, les propriétaires d’une voiture ou d’un véhicule non roulant doivent absolument respecter cette obligation.

Nos villes couvertes par la conduite :