Qui sont les conducteurs circulant sans permis en France ?

Avec un peu plus d’un million de candidats chaque année, le permis de conduire est l’examen le plus passé dans l’hexagone. Mais malgré ces chiffres impressionnants, ce n’est pas suffisant pour concerner l’ensemble des automobilistes français. En effet, ce ne sont pas moins de 680 000 automobilistes qui circuleraient sans permis de conduire le long des routes françaises. Des chiffres conséquents, qui sont motivés principalement par le coup jugé trop important du permis, et qui ne sont pas sans impact sur la Sécurité Routière.

Contravention etablie suite a l'absence de permis de conduire d'une conductrice

Une explosion du nombre de conducteurs sans permis

S’ils n’étaient “que” 300 000 il y a seulement 10 ans, le nombre d’automobilistes circulant sans permis de conduire a fortement augmenté, notamment depuis les 5 dernières années. En effet, le nombre d’usagers roulant le long du réseau routier français sans posséder le permis de conduire a augmenté de 30% entre 2014 et 2019, pour atteindre aujourd’hui un total de 680 000 automobilistes.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les raisons derrière cette absence de permis de conduire

La plupart des conducteurs circulant sans permis de conduire sont de jeunes automobilistes, âgés pour la plupart de 18 à 34 ans. Et si ces usagers de la route ne possèdent pas le permis de conduire, ils mettent en avant deux principales raisons responsables de cette situation : le prix du permis de conduire et du Code de la route, ainsi que les retraits de permis liés à la perte des points.

Le prix du permis de conduire

Les deux tiers des usagers de la route circulant sans permis de conduire n’ont, en vérité, jamais passé l’examen pratique ni suivi de formation en auto-école. En effet, dans 67% des cas, ces jeunes conducteurs ne possèdent pas le permis pour des raisons économiques. Ces usagers ont été freinés par les tarifs très élevés de la formation dans certains départements, les forfaits pour 35 heures de conduite atteignant jusqu’à 2140 € dans la capitale, et coûtent en moyenne 1804 €, d’après une étude de l’UFC Que choisir publiée en 2016. Des tarifs très nettement supérieurs à ceux de l’auto-école en ligne Ornikar, qui propose différents forfaits permettant de conduire durant 35 heures pour seulement 1329 €.

Les retraits de permis

Les 33% des conducteurs restants sont des automobilistes continuant de circuler malgré un retrait ou une suspension de leur permis de conduire. Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’automobilistes ayant perdu leur permis de conduire à la suite d’un ou de plusieurs délits routiers. Seules 120 personnes ont perdu leur permis de conduire un point après l’autre en 2017, d’après le Délégué interministériel à la Sécurité Routière Emmanuel Barbe.

Avis de retrait de permis suite a une contravention

Conséquences directes de la conduite sans permis

La conduite sans posséder de permis de conduire a généralement des conséquences dramatiques pour les usagers de la route. Ces conséquences peuvent être liées aux accidents de la route, ou bien plus généralement aux responsabilités des usagers face à la loi.

Conséquences sur les accidents corporels et sur les accidents mortels

D’après le bilan 2017 des infractions et du permis à points publié l’ONISR, les automobilistes conduisant sans permis de conduire représentent 1,4% du nombre total de conducteurs sur les routes françaises, mais sont impliqués dans près de 4,6% des accidents mortels. D’après ce même bilan, la part des conducteurs roulant sans permis de conduire impliqués dans un accident corporel était de 2,7%. De plus, ce bilan montre que 59% des usagers de la route conduisant sans permis de conduire valide circulaient au volant d’un véhicule de tourisme, et 34% d’entre eux au volant d’une motocyclette.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Conséquences devant la loi

Circuler sans un permis de conduire valide n’est pas un acte anodin, et qui peut entraîner certaines conséquences qui pourraient s’avérer désastreuses. En plus des conséquences énoncées précédemment liées à l’accidentalité routière, depuis 2017, conduire sans permis est devenu un délit routier. Deux cas sont généralement répertoriés par la loi :

  • la conduite sans permis pour un usager non titulaire du permis de conduire, punie par une peine d’un an de prison maximum, ainsi qu’une amende pouvant atteindre 15000 €
  • la conduite sans permis pour un usager ayant vu son permis être annulé, invalidé, retenu ou suspendu. Dans ce cas de figure, l’usager risque une peine de deux ans de prison maximum, ainsi qu’une amende pouvant atteindre 4500 €

De plus, en cas de récidive de conduite sans permis, l’amende maximale ainsi que la peine de prison potentielle seront doublées.

Nos villes couvertes par la conduite :