Le parcmètre, aussi appelé parcomètre, est un appareil souvent confondu avec les horodateurs, machines plus modernes de nos jours car elles permettent de payer le stationnement de plusieurs véhicules en même temps. Le parcmètre quant à lui, est un appareil qui collecte de l’argent en proposant en échange le droit de stationner sur une place de parking, pour une durée limitée dans le temps. Le principe de l’horodateur et du parcmètre est le même, à la seule différence que les horodateurs permettent une gestion plus grande des places de stationnement, alors que le parcmètre ne peut gérer qu’un ou deux usagers.

AU SOMMAIRE :

Horodateur

L’histoire du parcmètre

Le parcmètre a été inventé par Carl Magee en 1935 et fut installé durant la même année à Oklahoma City aux Etats-Unis. Son but était de décourager les conducteurs à stationner trop longtemps dans les quartiers commerçants et d’inciter à utiliser des parkings ou les garages privés. Le parcmètre va très vite avoir du succès et d’autres villes vont adopter son utilisation : au total, en 1939, plus de 100 villes en ont installé ! Les parcmètres arrivent à Paris dans les années 1970. C’est une méthode très appréciée pour réguler le stationnement en ville ainsi que pour créer des recettes additionnelles. Petit à petit, les parcmètres sont remplacés par des horodateurs automatiques.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Comment fonctionne le parcmètre ?

Destiné à réguler le stationnement en zone urbaine, le parcmètre est très simple à utiliser. Un conducteur qui trouve une place pour garer sa voiture doit payer le montant correspondant à la durée de stationnement pendant laquelle il veut laisser son véhicule sur cette même place. Le parcmètre délivre un ticket de stationnement tout en récupérant l’argent de l’usager. Ce ticket indique la date et l’heure du début de stationnement ainsi que sa durée maximale. Ce dernier doit être positionné sur le pare-brise du véhicule afin d’être visible en cas de contrôle. Si l’usager ne paye pas son stationnement ou dépasse la durée payée, il risque une amende ou un enlèvement de son véhicule.