Le renforcement de la sécurité des piétons grâce à la vidéo-verbalisation

Par :
Publié le
/
/
Video verbalisation camera

Pour lutter contre l’augmentation des victimes d’accidents de la route, le gouvernement a décidé de mettre en place récemment tout un ensemble de mesures visant à modifier les règles de circulation, afin de protéger les différentes catégories d’usagers de la route. C’est notamment le cas d’une nouvelle mesure visant à renforcer la sécurité des piétons souhaitant traverser la chaussée, grâce notamment à l’usage de la vidéo-verbalisation, qui peuvent dorénavant constater les infractions liées au non-respect de la priorité laissée aux piétons.

Une décision visant à mieux protéger les piétons

Suite à la publication au journal officiel le 18 septembre 2018 du décret n° 2018-795, de nouvelles décisions prises par le Comité Interministériel de la Sécurité Routière prise le 9 janvier 2018 sont entrées en application. L’une de ces décisions vise notamment à renforcer la protection des piétons lorsque ceux-ci traversent la chaussée. Ce renforcement de la protection des piétons est possible notamment grâce à une double mesure, visant à permettre la constatation des infractions de non-respect de priorité face aux piétons par le biais de la vidéo-verbalisation, ainsi que par le durcissement des sanctions suite à une telle infraction.

{{cta-test-code}}

La constatation des infractions liées au non-respect de priorité laissée aux piétons possible via la vidéo-verbalisation

La mise en place de cette mesure permet aux équipements dédiés à la vidéo-verbalisation de constater les infractions de non-respect de la priorité de passage aux usagers vulnérables. En effet, en application de l’article R. 415.11 du Code de la route : « tout conducteur est tenu de céder le passage au piéton s'engageant régulièrement dans la traversée d'une chaussée ou manifestant clairement l'intention de le faire ».

La constatation du non-respect de priorité laissée aux piétons s’ajoute donc aux 11 infractions pouvant être verbalisées suite à une constatation automatique depuis 2017.

Durcissement des sanctions liées au non-respect de priorité laissée aux piétons

En plus de l’ajout de la constatation automatique des infractions liées au non-respect de priorité laissée aux piétons grâce à la vidéo-verbalisation, le décret n° 2018-795 a ajouté un nouveau durcissement des sanctions en cas de non-respect de la priorité des piétons souhaitant traverser la chaussée. En effet, suite à cette mesure, la quantité de points retirés sur le permis de conduire est augmentée de 2 points, et passe donc de 4 à 6. Cette sanction se veut plus dissuasive, et doit permettre d’augmenter le respect de ces règles de circulation, trop souvent négligées par les automobilistes et autres usagers de la route motorisés.

Pourquoi mettre en place de telles mesures ?

Le Comité Interministériel de la Sécurité Routière a décidé de mettre en place de telles mesures pour faire face au nombre de piétons tués chaque année sur les routes, et notamment dans les agglomérations. En effet, rien qu’en 2017, ce sont 484 piétons qui ont été tués dans les agglomérations, majoritairement suite à une collision avec une voiture, et plus de la moitié des piétons ayant perdu la vie dans ces circonstances étaient des seniors de plus de 65 ans.

Pour faire face au vieillissement de la population, et donc à l’augmentation d’usagers vulnérables et de personnes âgées circulant sur les routes, le Comité Interministériel de la Sécurité Routière prépare de nouvelles mesures dédiées à la protection des piétons. Ces nouvelles mesures devraient principalement se concentrer autour des passages pour piétons, et devraient notamment inclure une meilleure visibilité aux abords de ces aménagements, ainsi que la mise en place d’une ligne d’effet, indiquant aux usagers motorisés à quel niveau ils seront contraints de s’arrêter pour permettre aux piétons de traverser la chaussée en toute sécurité.

{{cta-title-code}}

Le contenu dans cet article présente uniquement un caractère informatif et n’engage pas contractuellement Ornikar (à savoir les entités Marianne Formation SAS et Ornikar Assurances). Cette dernière décline toute responsabilité sur les décisions et conséquences qui pourraient en découler.
Ornikar
Ornikar, l’auto-école qui assure même après le permis !
Notre mission : rendre l’autonomie accessible à toutes et à tous.
Je découvre
Permis B
Et si vous testiez la conduite avec Ornikar ?
Faites 1h de conduite avec un.e enseignant.e diplômé.e d’État près de chez vous ! 
Je découvre
Assurance auto
Ornikar, votre assurance auto jeune conducteur au prix juste !
Pour une assurance qui vous protège sans vous surtaxer.
J'obtiens mon tarif
Assurance auto
Assurez votre véhicule à moindre coût grâce à Ornikar Assurance !
Découvrez et choisissez la formule la plus
adaptée à votre profil de conducteur.
J'obtiens mon tarif
Ornikar, l’auto-école qui assure même après le permis !
Notre mission : rendre l’autonomie accessible à toutes et à tous.
Je découvre
Et si vous testiez la conduite avec Ornikar ?
Faites 1h de conduite avec un.e enseignant.e diplômé.e d’État près de chez vous ! 
Je découvre
Ornikar, votre assurance auto jeune conducteur au prix juste !
Pour une assurance qui vous protège sans vous surtaxer.
J'obtiens mon tarif
Assurez votre véhicule à moindre coût grâce à Ornikar Assurance !
Découvrez et choisissez la formule la plus
adaptée à votre profil de conducteur.
J'obtiens mon tarif
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar
J'apprends à conduire
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.
Démarrez un test de Code Gratuit