Marquage lateral present sur une voiture de police

Un mort et un blessé grave suite à un refus d’obtempérer à Vénissieux

Un automobiliste a été touché à la tête et son passager a été tué à la suite d’un refus d’obtempérer, durant lequel un policier a été renversé.

Le contrôle d’une voiture déclarée volée qui dégénère

C’est dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août qu’un nouveau refus d’obtempérer meurtrier s’est déroulé à Vénissieux, non loin de Lyon.

C’est sur le parking d’un supermarché que les faits se sont déroulés. Les policiers, qui avaient remarqué la présence d’un véhicule déclaré comme ayant été volé sur ce parking, ont tenté de procéder à un contrôle. Mais alors que les agents de police s'approchaient du véhicule, le conducteur a brusquement démarré et accéléré en direction de l’un des agents des forces de l’ordre. Le policier a fait usage de son arme à feu avant que le véhicule ne le percute. L’agent de police a d’abord été projeté sur le capot de la voiture, puis s’est rapidement retrouvé au sol.

Un deuxième agent de police a également fait feu avec son arme de service, touchant l’automobiliste ainsi que son passager.

Deux enquêtes en cours afin de déterminer les circonstances exactes de ce nouveau drame

D’après les éléments fournis par une source policière à BFMTV, le passager du véhicule, âgé de 20 ans, serait décédé malgré l’application des premiers soins réalisés par les agents des forces de l’ordre présents sur place. Le conducteur, âgé de 26 ans et touché à la tête par l’un des policiers, serait dans un état critique.

Deux enquêtes ont été ouvertes, une première pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique à l’encontre de l’automobiliste responsable du refus d’obtempérer et la seconde auprès de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) afin de déterminer précisément si les policiers devaient faire usage de leur arme de service ou non.